tracking pixel

Pensez-y bien avant de l’envoyer!

Nov 3, 2022

La pandémie de COVID-19 a propulsé et continue de propulser en ligne un grand nombre de nos interactions quotidiennes. Pour ceux qui connaissent et maîtrisent la technologie, la courbe d’apprentissage a été négligeable, dans l’hypothèse la plus optimiste. Mais pour ceux qui sont moins familiers avec ces outils, ce phénomène s’est accompagné de risques.

La Semaine nationale de la sécurité des aînés se déroule cette année du 6 au 12 novembre et le Conseil canadien de la sécurité attire l’attention sur le nombre disproportionné de personnes âgées qui sont la cible d’escroqueries en ligne.

« Il est inadmissible de penser que quiconque puisse profiter des aînés en tout temps », a déclaré Gareth Jones, président et directeur général du Conseil canadien de la sécurité. « Dans le monde d’aujourd’hui, l’Internet et la communication électronique peuvent être des outils essentiels pour les personnes âgées et nous avons tous un rôle à jouer pour soutenir ce pan vulnérable de la société en les sensibilisant et en adoptant des mesures de sécurité appropriées afin qu’elles ne soient pas exploitées en ligne ».

À la fin du mois de juillet 2022, le Centre antifraude du Canada a reçu des rapports faisant état de 674 cas, de 273 victimes et d’un montant stupéfiant de 2,7 millions de dollars en pertes monétaires. En comparaison, pour l’ensemble de l’année civile 2021, 379 cas, 115 victimes et 1,7 million de dollars de pertes avaient été signalés.

« Au cours des deux dernières années, on a constaté que les personnes âgées étaient plus aptes à se servir du courrier électronique et à utiliser les médias sociaux », a déclaré Bill VanGorder, vice-président de l’Association canadienne des individus retraités (CARP), dans une entrevue donnée à la revue dirigée par des étudiants de la King’s University, The Signal (en anglais seulement.). « Elles ont tendance à être plus facilement attirées par ces escroqueries et à en être victimes ».

Vous trouverez ci-dessous des conseils de sécurité utiles pour vous aider à déceler les escroqueries les plus courantes et à éviter d’en être victime :

  • Ne communiquez jamais de renseignements personnels par téléphone ou par courriel soit des numéros d’assurance sociale, des numéros de carte de santé, des mots de passe et des numéros d’identification personnels. Le téléphone et le courriel sont des connexions non sécurisées et vous ne savez pas si la personne à l’autre bout est bien celle qu’elle prétend être.
  • Ne partagez aucune information lors d’appels non sollicités. Si quelqu’un vous appelle et commence à vous demander des renseignements, dites-lui que vous préférez raccrocher et rappeler. Utilisez toujours un numéro de téléphone accessible au public pour rappeler – ne composez pas simplement le numéro qui apparaît sur votre afficheur ou un numéro qui vous a été donné par la personne qui vous a appelé.
  • N’ouvrez pas les courriels, les pièces jointes ou les messages de personnes que vous ne connaissez pas. Elles peuvent vous exposer intentionnellement à un virus ou à un programme qui enregistrera votre activité. Si vous ne connaissez pas l’expéditeur et ne lui faites pas confiance, supprimez simplement le message.
  • Ne vous laissez pas intimider. De nombreux escrocs utilisent cette méthode qui consiste à tenter de vous intimider et à vous contraindre à leur verser de l’argent ou à leur donner des renseignements. Cette méthode a pour but de vous prendre au dépourvu et vous faire croire que vous avez fait quelque chose de répréhensible. Vous devez vous concentrer sur ce qui est dit et non sur la manière dont cela est dit. Cette tactique est également utilisée dans les appels téléphoniques non sollicités et doit être associée aux conseils susmentionnés.

 Si vous craignez avoir été victime d’une escroquerie, vous devriez signaler l’incident à la police locale ou l’enregistrer dans le Système de signalement des incidents de fraude.

 –

 Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à:
Lewis Smith
Directeur, Projets nationaux, Conseil canadien de la sécurité
lewis.smith@safety-council.org 

Supportez le Conseil canadien de la sécurité

Le Conseil canadien de la sécurité est un organisme à but non-lucratif. C'est grâce aux dons des gens comme vous que ces programmes  et pages informatives deviennent possibles. Aidez-nous à aider la population et faites un don en ligne aujourd'hui!