Sécurité des enfants et apprentissage à distance

Oct 8, 2020

L’avènement des classes virtuelles, bien qu’efficace pour atténuer l’exposition à la COVID-19 pendant cette pandémie, sert à brouiller la frontière entre le monde en ligne et hors ligne d’un enfant d’une manière jamais vue auparavant.

La Semaine nationale de la sécurité scolaire se déroule du 17 au 23 octobre et cette année, compte tenu des circonstances exceptionnelles, le Conseil canadien de la sécurité aimerait profiter de cette occasion pour souligner l’importance qu’il y a à se protéger à l’ère numérique.

« Alors que grandir dans le monde d’aujourd’hui signifie s’exposer à certains facteurs de risque en
ligne », déclare Gareth Jones, président et directeur général du Conseil canadien de la sécurité, « la nécessité pour le système éducatif de privilégier une méthode d’apprentissage en ligne dans de nombreux domaines éclaircit le fait que des risques existent avec l’expérience en ligne ».

Dans le cadre du processus d’apprentissage, les enfants ont accès à des outils qui nécessitent une connexion à l’aide d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe. Ces informations doivent être protégées très soigneusement et ne doivent être partagées avec personne. À une époque où tant de personnes dépendent de l’accès en ligne, les cybercriminels sont très conscients de ce fait et les comptes non sécurisés en font des cibles faciles.

Pour partager des liens vers des ressources, des documents et des téléchargements, le courrier électronique est souvent la méthode de choix. Il est important de regarder où un lien vous mène avant de cliquer. Les données de suivi qui s’affichent lorsque vous survolez le lien correspondent-elles à l’adresse URL qui vous est indiquée? Si ce n’est pas le cas, méfiez-vous : il peut s’agir d’une page de connexion usurpée ou d’une tentative d’hameçonnage. La négligence peut s’insinuer rapidement dans vos habitudes et c’est exactement le genre d’habitudes dont les cybercriminels se nourrissent.

Les aspects sociaux du système éducatif sont importants et c’est la raison pour laquelle les enseignants du pays font ce qu’ils peuvent pour favoriser l’établissement de relations positives entre leurs élèves. Toutefois, l’Internet peut également devenir un handicap majeur si la cyberintimidation entre en ligne de compte. Les parents doivent être vigilants et s’assurer que leur enfant n’en est pas victime. Le Conseil canadien de la sécurité offre un cours en ligne sur la cyberintimidation (en anglais seulement) qui  décrit les mesures qui peuvent être prises pour limiter les menaces.

Dans le contexte de l’apprentissage en ligne, la messagerie vocale et textuelle continuent d’être les principaux véhicules utilisés. Assurez-vous que vos enfants comprennent qu’ils ne doivent pas servir de fenêtre sur leur vie entière et que certaines informations ne doivent pas être diffusées en ligne, même à leurs amis.

L’apprentissage en ligne est un phénomène nouveau dans la vie de nombreux Canadiens. Ce n’est que grâce à la patience, l’empathie, la compréhension et la volonté de travailler ensemble que nous pourrons produire une expérience aussi positive que possible pour les jeunes apprenants de tout le pays.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :
Lewis Smith
Gestionnaire, Projets nationaux, Conseil canadien de la sécurité
lewis.smith@safety-council.org