L’importance du vêtement de flottaison individuel à l’eau

Avr 26, 2018 | 2018, Campagnes, La sécurité enfantile, La Semaine nationale de la sécurité estivale

Les décès associés à l’eau surviennent sans avertissement ou presque. Une noyade peut se produire en quelques secondes. Heureusement, la population canadienne semble en avoir davantage pris conscience ces dernières années et les statistiques continuent d’évoluer dans le bon sens.

En 2014, 428 personnes ont été déclarées victimes de noyade. Selon le coroner en chef et le médecin légiste du Canada, ce chiffre représente le plus faible nombre de décès liés à l’eau ces 25 dernières années.

Malgré cette diminution progressive validée par les statistiques, la noyade continue d’être un fléau puisqu’elle est la troisième cause de décès non intentionnels dans le monde. À l’occasion de la Semaine nationale de la sécurité estivale qui aura lieu cette année du 1er au 7 mai, le Conseil canadien de la sécurité voudrait rappeler aux Canadiens de faire preuve de prudence autour de l’eau.

La question de la sécurité aquatique peut être d’une vaste ampleur. De nombreux facteurs influent sur chaque cas particulier, notamment le port de vêtements de flottaison individuels, le type de plan d’eau, l’âge et le sexe de la victime et bien plus. L’activité effectuée sur l’eau peut également jouer un rôle tout comme l’intention qu’avait la victime d’être délibérément dans l’eau.

Compte tenu de tout ce qui précède, beaucoup d’éléments sont à considérer. Dès lors, il convient de s’intéresser à ce qui provoque la majorité des noyades, soit les activités récréatives. Ces activités représentent 61 pour cent de toutes les noyades, les plus communes d’entre elles étant la natation, la marche, la course ou le jeu au bord de l’eau ainsi que la navigation sur l’eau, dont les kayaks, les bateaux à moteur et les bateaux de pêche.

Il est essentiel de porter un vêtement de flottaison individuel chaque fois que vous montez à bord d’un bateau. Et si la loi canadienne exige un nombre de gilets de sauvetage égal au nombre de personnes à bord, le Conseil canadien de la sécurité vous recommande fortement non seulement de vous munir d’un vêtement de flottaison individuel mais de le porter en tout temps. Un gilet de sauvetage ne vous sera d’aucune utilité s’il est sur votre siège alors que vous êtes tombé dans l’eau.

Lorsque vous achetez un vêtement de flottaison individuel, assurez-vous qu’il est approuvé par Transports Canada, la Garde côtière canadienne ou Pêches et Océans Canada. Vérifiez régulièrement que les attaches fonctionnent bien et qu’elles ne sont pas emberlificotées.

Vous devriez également investir dans des leçons de natation. C’est un atout important dans la vie et savoir à peu près nager pourrait vous permettre de vous sortir d’une situation d’urgence. Vos enfants aussi devraient apprendre à nager dès un jeune âge.

Nous sommes fiers d’être membres de la Coalition canadienne pour la prévention de la noyade et le Conseil canadien de la sécurité sait que la noyade demeure un des types d’accident qu’on peut le plus éviter. Vous pouvez faire votre part et prévenir les noyades en en prenant conscience, en vous y sensibilisant et en prenant les mesures de sécurité préventives qui s’imposent.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :

Lewis Smith
Gestionnaire, Projets nationaux, Conseil canadien de la sécurité
(613) 739-1535, poste 228

Share This