Les coups de chaleur ne sont pas à prendre à la légère!

Mai 1, 2019

Au Canada, les températures tendent à se situer aux deux extrêmes. Traditionnellement (ce qui n’est peut-être pas surprenant) le pays est associé à un froid extrême, au verglas et à de rudes conditions hivernales. Mais les étés peuvent être tout aussi intenses et ils sont assortis d’un ensemble unique de circonstances qui nécessitent une planification au niveau de la sécurité.

Cette année, la Semaine nationale de la sécurité estivale aura lieu du 1er au 7 mai et le Conseil canadien de la sécurité aimerait profiter de cette occasion pour rappeler à la population canadienne les troubles associés à la chaleur et plus précisément le coup de chaleur qui survient rapidement et qui peut être meurtrier.

Il faut toujours être proactif en cas de grosse chaleur ou de vague de chaleur. Le moyen le plus efficace de prévenir les maladies associées à des épisodes de chaleur est de se préparer à l’avance. Suivez les prévisions météorologiques et, en cas de grosse chaleur, envisagez de reporter toute activité à l’air libre jusqu’à ce qu’il fasse plus frais. Par temps chaud, vous pouvez aussi effectuer les activités que vous planifiez dans un endroit frais et ombragé et en en limitant la durée et l’intensité.

S’hydrater en tout temps devrait être une priorité les jours de grosse chaleur. Buvez de l’eau avant d’avoir soif. Éviter les boissons caféinées et alcoolisées étant donné qu’elles ont des effets déshydratants qui peuvent contribuer aux maladies causées par l’exposition à la chaleur.

Qui plus est, assurez-vous de porter des vêtements amples et légers pour assurer la circulation de l’air et le refroidissement du corps par la transpiration. Le port d’un chapeau à larges bords peut aussi être efficace pour vous protéger des intenses rayons du soleil dans le ciel.

Avant d’être victime d’un coup de chaleur, quelqu’un qui a été surexposé à la chaleur peut montrer des signes d’épuisement. Cet épuisement est attribuable à une sudation trop abondante qui entraîne une perte des tissus en eau et par là-même une déshydratation. Les signes de l’épuisement sont nombreux et variés et se manifestent, entre autres, par :

  • des nausées
  • des maux de tête
  • une soif intense
  • une hyperthermie
  • des étourdissements

S’il n’est pas traité, l’épuisement dû à la chaleur peut entraîner un coup de chaleur, un malaise qui survient lorsque la température du corps dépasse 40 °C. Les symptômes du coup de chaleur sont variés et comprennent, entre autres, un sentiment de désorientation et une absence de transpiration qui peuvent entraîner une perte de conscience, une défaillance des organes et la mort si des mesures immédiates ne sont pas prises.

Si quelqu’un que vous connaissez est victime d’un malaise dû à la chaleur, vous devez avant tout le placer dans un endroit frais et ombragé à l’abri du soleil. Demandez-lui de s’allonger afin de réduire tout effort et donnez-lui de l’eau ou une boisson énergisante s’il est conscient de son environnement. Le danger immédiat vient de la chaleur extrême du corps si bien qu’il est urgent d’abaisser rapidement la température du corps de la personne en cause.

L’épuisement dû à la chaleur et les coups de chaleur sont tout à fait évitables avec un peu de planification et si elles sont suivies, les mesures de précaution citées plus haut peuvent atténuer les coups de chaleur pouvant survenir. Assurez-vous de vous familiariser avec les mesures à prendre avant que vous n’en ayez besoin et profitez en toute sécurité de votre été!

– 30 –


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Lewis Smith
Chef, Programmes nationaux, Conseil canadien de la sécurité
media@safety-council.org
613-739-1535 x228

Share This