La motoneige en toute sécurité

Le motoneigisme est devenu un sport d’hiver très populaire auprès des Canadiens. Au Canada, à l’heure actuelle, on trouve plus de 700 000 motoneiges enregistrées circulant sur un réseau de 125 000 kilomètres de pistes de motoneige.

Chaque année, des gens se blessent et se tuent en exerçant un loisir dont on ne devrait normalement tirer que de bons souvenirs. Il est néanmoins possible de prévenir les blessures et décès liés à la motoneige. Les facteurs les plus souvent en cause dans les collisions sont la vitesse excessive, la noyade, la conduite dangereuse, l’inattention et la consommation d’alcool.

En motoneige, il ne faut jamais traverser les lacs et rivières : c’est l’une des plus importantes règles de sécurité en la matière. Non seulement le conducteur risque-t-il de passer à travers la glace, mais celle-ci offre une traction largement inférieure à la neige en situation de démarrage, de braquage ou d’arrêt. Les collisions sur les lacs représentent un grand nombre de collisions. Ne considérez pas les lacs comme des étendues plates totalement dépourvues d’obstacles. N’oubliez pas que si vous pouvez conduire et tourner dans n’importe quelle direction sans entraves, les autres conducteurs le peuvent également. La menace d’une collision peut donc provenir de toutes les directions.

Toutefois, si vous décidez quand même de faire de la motoneige sur la glace, vérifiez minutieusement l’épaisseur de cette dernière pour déterminer s’il est approprié de passer dessus. Ne vous fiez pas au jugement des autres motoneigistes. Vous devez voir à votre propre sécurité. La noyade est la principale cause de décès chez les motoneigistes. Envisagez l’achat d’une combinaison de motoneige qui flotte. Si vous tombez à travers la glace, sachez que votre casque et votre combinaison, même si elle ne flotte pas, pourraient vous aider à demeurer à la surface de l’eau durant plusieurs minutes. Rampez sur la glace en utilisant un objet pointu pour obtenir une meilleure traction. Faites des battements de pieds pour vous propulser sur la glace, à la manière d’un phoque. Si la glace ne cesse de se briser, continuez d’avancer vers le rivage ou vers la direction d’où vous venez. Ne retirez ni vos gants ni vos mitaines. Une fois sur la glace, roulez sur vous-même en vous éloignant du trou. Ne vous levez pas avant de vous être suffisamment éloigné du trou.