Sécurité à bord d’une motocyclette

Cet article provient de l’archive d’octobre 2005. Bien que tout effort ait été pris pour assurer la précision de l’information présenté, veuillez noter que certaines informations pourraient être hors date.

Que ce soit la loi ou non, suivez une formation et portez toujours votre casque.

Il n’est pas possible de déterminer de façon exacte le nombre de collisions, de morts et de blessures qui ont été évitées par un règlement particulier. Toutefois, après qu’une législation sur la sécurité est mise en place, il faut évaluer son efficacité.

L’évaluation peut confirmer que la législation fait son effet. Elle peut mener à des suggestions sur ce qui doit être fait pour que la législation soit plus conforme aux besoins en sécurité. Ou encore, elle peut révéler que la législation n’a aucun impact sur la sécurité.

La pire façon d’évaluer l’impact d’un règlement sur la sécurité est de l’abolir et par la suite de dénombrer les décès ultérieurs.

Formation

Le Québec a mis en oeuvre une formation obligatoire pour les motocyclistes en 1985, puis a retiré ce règlement en 1997. Le nombre de décès à bord d’une motocyclette a immédiatement haussé de 46 p. cent en 1998, en passant de 35 à 57 morts. Le nombre de morts a encore augmenté de 6 p. cent en 1999.

L’Ontario et le Québec ont un environnement de prome nad e en motocyclette similaire, et la plupart des nouveaux motocyclistes en Ontario suivent le programme de formation sur les motocyclettes du Conseil ca nad ien de la sécurité. Alors que les décès au Québec ont augmenté après sa décision de laisser tomber la formation obligatoire, les tendances se sont maintenues en Ontario. Cette différence indiquait que la formation était la variable clé quant à la sécurité. Le Québec a donc restauré la formation obligatoire en 2000.

Présentement, le Québec et le Manitoba exigent une formation sur la conduite d’une motocyclette. D’autres provinces, dont l’Ontario, offrent un encouragement au niveau des permis et des assurances pour motiver les gens à suivre une formation.

Lois sur le casque

Les lois sur le port du casque obligatoire pour les motocyclistes son entrées en vigueur au Canad a à partir des années 1960. Les experts de la sécurité sont profondément convaincus que ces règlements sont un facteur important pour le record impressionnant de notre pays quant à la sécurité à bord d’une motocyclette.

Les Ca nad iens qui voyagent aux É.-U. peuvent se demander pourquoi les admin istrations publiques ca nad iennes ne suivent pas l’exemple de plusieurs états américains qui ont abrogé leurs lois sur le port du casque obligatoire pour tous les cyclistes.

En 2000, la Floride a abrogé sa loi sur le port du casque obligatoire pour les motocyclistes. Actuellement, seuls les cyclistes âgés de moins de 21 ans ou ceux qui n’ont pas une couverture médicale d’au moins 10 000$ doivent porter un casque.

Une évaluation effectuée en 2005 a comparé les trois années précédant et les trois années suivant l’abrogation. Il s’agit d’une évaluation approfondie qui fournit la preuve incontournable de la valeur des lois universelles sur le port du casque obligatoire. La Georgie, l’état voisin qui offre des conditions similaires et où la loi sur le port du casque obligatoire est en vigueur, a servi de point de repère.

Comme on pouvait s’y attendre, les morts et les coûts médicaux s’étaient considérablement accrus après l’abrogation en Floride. Les résultats de l’abrogation en Floride étaient compatibles avec ceux de l’abrogation au Arkansas, au Kentucky, en Louisiane et au Texas. Tous montraient une hausse considérable des décès suite à l’abrogation.

La Floride et ces autres états restaureront-ils leurs lois sur le port du casque obligatoire pour tous les cyclistes face à cette évidence tout comme le Québec a restauré son règlement sur la formation obligatoire? On verra.

Les motocyclistes ca nad iens voyageant aux É.-U. peuvent être tentés de faire comme de nombreux motocyclistes américains et ne pas porter un casque. Le Conseil ca nad ien de la sécurité conseille vivement aux motocyclistes de porter le casque pour leur propre sécurité— que ce soit la loi un non. Afin que le casque offre la protection nécessaire, il faut bien attacher la jugulaire.

Situation en Floride       

    Après l’abrogation

Utilisation du casque 
avant à environ 50 p. cent

de près de 100 p.cent

Nombre de décès

augmentation de 71 p.cent

Nombre de décès chez les moins de 21 ans          

a triplé*

Nombre de personnes non casquées décédées    

de 9 p. cent avant à 61 p.cent

Hospitalisations pour blessures à la tête    

augmentation de 80 p.cent

Immatriculations de motocyclettes           

augmentation de 21 p.cent

Taux de décès par tranche de 10 000 véhicules immatriculés 

augmentation de 34 p.cent

* Même si la loi s’appliquait encore aux cyclistes de moins de 21 ans, le port du casque a également chuté pour ce groupe d’âge.