Semaine nationale de la sécurité des aînés – Consommation sans danger de médicaments par les personnes âgées

22 Octobre 2012

De nombreux Canadiens âgés prennent de multiples médicaments pour traiter un large éventail de maladies et pour améliorer la qualité de leur vie. Mais sans prendre toutes les précautions nécessaires, ces médicaments susceptibles de sauver la vie et de l'améliorer peuvent causer des maladies et entraîner une mort prématurée.  

Environ deux tiers des Canadiens âgés de 65 ans et plus prennent cinq types de médicaments sur ordonnance ou plus chaque année. Une personne âgée sur cinq consomme dix types de médicaments sur ordonnance ou plus par an et 5,5 p. 100, soit environ une personne âgée sur 20, en consomme 15 types ou plus, pour traiter des maladies allant du diabète à l'hypertension, selon l'Institut canadien d'information sur la santé. Ces chiffres ne comprennent pas les médicaments et remèdes sans ordonnance, comme les analgésiques, les plantes médicinales et les vitamines en vente libre.

Lorsqu'on prend de nombreux médicaments, on augmente le risque de réactions indésirables, c'est-à-dire de blessures liées à la consommation de médicaments. Il est cependant facile de prendre des mesures proactives qui permettent de réduire le risque d'événements malheureux survenant lorsque des personnes âgées se trompent en prenant leurs médicaments.

« Nous encourageons tous les patients, en particulier les personnes âgées, à conserver en tout temps une liste à jour de tous les médicaments qu'ils prennent et de remettre cette liste aux personnes qui prennent soin d'eux. Ce simple geste peut aider les fournisseurs de soins à prendre des décisions éclairées sur les soins à administrer aux patients et à prévenir toute erreur », déclare David U, président et chef de la direction de l'Institut pour l'utilisation sécuritaire des médicaments du Canada. « Il est essentiel de reconnaître les avantages et les dangers potentiels des médicaments et nous encourageons tous les patients à poser des questions à leurs fournisseurs de soins de santé sur les médicaments qui leur sont prescrits ».

À l'occasion de la Semaine nationale de la sécurité des aînés, le Conseil canadien de la sécurité plaide en faveur de l'utilisation sécuritaire des médicaments en vue d'assurer la bonne santé, le bien-être et une qualité de vie optimale chez les Canadiens âgés.

 

Mesures de sécurité à prendre par les personnes âgées

Tout savoir sur ses médicaments est une condition essentielle à la sécurité. Conservez une liste complète et à jour de tous les médicaments que vous prenez. Cette liste devrait comprendre non seulement les médicaments délivrés sur ordonnance, mais aussi tous les médicaments achetés en vente libre, les vitamines, les minéraux, les produits de santé naturels et les remèdes traditionnels. Les vaporisateurs, les timbres, les laxatifs, les médicaments contre la toux et le rhume, les analgésiques, les injections, les crèmes et même les gouttes pour les yeux, les oreilles et le nez devraient également figurer sur cette liste. Indiquez pourquoi et quand vous prenez chacun de ces remèdes.  

Sur cette liste vous devriez aussi indiquer votre nom, tout détail sur vos problèmes de santé et vos allergies ainsi que les réactions que vous avez eues aux médicaments. Vous devez, vous ou ceux qui s'occupent de vous, vous associer aux fournisseurs de soins de santé et aux pharmaciens pour prendre activement part à votre suivi médical : quels médicaments prenez-vous, quand et en quelle quantité?

Une application iPhone gratuite appelée MediCarnet vous aide à noter vos renseignements médicaux personnels. Les fournisseurs de soins qui comptent plus d'un patient peuvent utiliser cette application pour créer et organiser plusieurs profils médicaux. 

Si vous préférez noter par écrit tous ces renseignements, commandez un registre de médicaments gratuit à l'adresse suivante : http://206.123.6.185/kibm/fr.php. Une autre option consiste à créer son propre registre de médicaments sous format PDF à l'adresse suivante : http://www.knowledgeisthebestmedicine.org/index.php/fr/registre_medicaments 

Le site Web de l'Institut pour l'utilisation sécuritaire des médicaments du Canada, www.medicamentssecuritaires.ca, qui est axé sur le consommateur, propose une variété de publications  visant à aider les consommateurs à réduire leur risque d'erreurs de prise de médicaments. Ce site offre aussi un programme de déclaration d'incidents électronique qui permet aux consommateurs de faire part d'incidents liés à l'utilisation de médicaments à l'Institut.

 

Conseils de sécurité

Le Conseil canadien de la sécurité offre les recommandations suivantes pour assurer l'utilisation sans danger des médicaments par les personnes âgées :

  • Conservez une liste à jour de tous les médicaments sur ordonnance et en vente libre que vous consommez. Indiquez pourquoi, quand et comment vous les prenez. Ayez cette liste sur vous chaque fois que vous consultez un fournisseur de soins de santé ou un pharmacien.
  • Procurez-vous tous vos médicaments délivrés sur ordonnance à la même pharmacie. N'oubliez pas d'indiquer à votre pharmacien les remèdes, plantes médicinales ou vitamines en vente libre que vous prenez.
  • Avant de prendre un nouveau médicament, sur ordonnance ou non, vérifiez auprès de votre pharmacien si ce nouveau médicament ne provoquera pas une interaction dangereuse avec ceux que vous prenez déjà.
  • Lisez l'imprimé fourni avec votre médicament et tentez d'en apprendre le plus possible sur ce que vous prenez. Si vous vous posez des questions, consultez votre pharmacien.
  • Prenez vos médicaments selon la posologie recommandée, aux heures recommandées et pour la durée recommandée. Ne cessez pas de prendre vos médicaments prématurément parce que vous vous sentez mieux. Consultez votre professionnel de la santé.
  • Ne partagez pas vos médicaments délivrés sur ordonnance avec d'autres et ne prenez pas les médicaments des autres.  
  • Si vous êtes le fournisseur de soins d'une personne âgée, assurez-vous d'être bien concentré lorsque vous dispensez et administrez des médicaments. Les distractions peuvent donner lieu à des erreurs humaines et à des faux pas, ce qui pourrait avoir des conséquences néfastes pour la personne âgée en question.

 

Pour obtenir tout détail complémentaire, veuillez consulter  www.knowledgeisthebestmedicine.org/index.php/fr et www.medicamentssecuritaires.ca

 

-30-

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Raynald Marchand

Directeur général des programmes

Conseil canadien de la sécurité

(613) 739-1535, poste 226