Mois national de la sécurité communautaire et de la prévention de la criminalité : La formation renforce la sécurité des communautés

15 Octobre 2012

Novembre est le mois national de la sécurité communautaire et de la prévention de la criminalité et, cette année, l’on fait campagne en faveur de la formation en matière de sécurité.

Jack Smith, président du Conseil canadien de la sécurité, encourage vivement les collectivités de partout au Canada à incorporer des cours de sécurité à leurs programmes.

« La formation, qu’elle porte sur les armes à feu, la conduite automobile, la garde d’enfants ou les sports, est un moyen très efficace pour aborder les questions de sécurité », dit M. Smith.

Même si l’organisation matérielle peut sembler une tâche énorme, les communautés peuvent trouver des façons de mettre en œuvre des programmes de formation très efficaces. Prenons l’exemple de la nation indépendante métisse de Red Sky, à Thunder Bay, en Ontario.

En 1999, le regretté chef métis Roy DeLaRonde a donné avec succès, à Thunder Bay, des séances d’information sur la législation relative aux armes à feu à des Autochtones, à des organisations autochtones et à des membres du grand public, avec le soutien financier du Centre des armes à feu du Canada (devenu le Programme canadien des armes à feu de la GRC), qui relevait alors du ministère de la Justice du Canada.

Le chef métis savait que, dans le passé, les familles cédaient des armes à feu, tout comme d’autres outils, à leurs enfants, et leur donnaient les conseils nécessaires sur la sécurité. Cependant, de la même manière que les lois changent, les armes à feu évoluent. Avec l’arrivée de nouvelles armes à feu plus perfectionnées et plus puissantes, il fallait un cours de sécurité approprié, moderne et approfondi. Il a décidé de former quelqu’un pour donner un cours de sécurité dans le maniement des armes à feu, plus précisément le Cours canadien de sécurité dans le maniement des armes à feu.

Le chef métis a constaté qu’il n’y avait pas que les membres de sa communauté qui avaient besoin d’un tel cours, mais aussi ceux d’autres communautés éloignées. De la formation et des services liés à la délivrance de permis étaient nécessaires pour assurer un maniement sécuritaire des armes à feu ainsi que le respect de la nouvelle Loi sur les armes à feu chez les résidents de ces communautés. À cette fin, le chef a mis sur pied le centre de formation au maniement des armes à feu de la nation métisse de Red Sky.

« L’entreposage sécuritaire était et demeure une question importante au chapitre de la sécurité des armes à feu », dit George Gallinger, un instructeur de sécurité dans le maniement des armes à feu de la nation métisse indépendante de Red Sky. « Un participant au cours avait hérité d’armes à feu, qu’il gardait dans un placard. Rentré chez lui après le premier jour de formation, il est allé vérifier ses armes. Il avait supposé qu’elles n’étaient pas chargées, mais, avec horreur, il a réalisé qu’elles l’étaient toutes – et qu’il avait des petits-enfants dans la maison. »

« Il ne faut jamais supposer qu’une arme à feu est déchargée, fait observer M. Gallinger. C’est ce qu’enseigne le cours. Cela s’applique autant à l’entreposage qu’au maniement des armes à feu, dont le canon doit toujours être pointé dans une direction sûre. En outre, il faut toujours utiliser les bonnes munitions. Faire feu avec une arme chargée des mauvaises munitions peut entraîner de graves blessures. »

M. Gallinger est un homme dévoué, c’est le moins qu’on puisse dire. Il parcourt des milliers de kilomètres chaque année pour donner de la formation dans des communautés accessibles seulement par avion ou, dans quelques cas, par route d’hiver.

À mesure qu’augmente le nombre de communautés formées, l’entreposage et le maniement sécuritaires des armes à feu deviennent la norme.

« Plus on donne de formation, moins il y a d’accidents, souligne M. Gallinger. Le cours enseigne aux gens quoi faire et quoi ne pas faire. »

Le centre de formation au maniement des armes à feu de la nation métisse de Red Sky offre aussi des services. Par exemple, il aide les particuliers à établir leur demande de permis d’arme à feu ou de renouvellement de permis, il prend les photos à joindre aux demandes, il fait la vérification d’armes à feu ou s’occupe de la cession d’armes à feu. Sa vaste clientèle se compose de membres des Premières Nations, de métis et de personnes non autochtones venant de régions urbaines, rurales et éloignées du Nord de l’Ontario.

Au cours des dix dernières années, le centre de formation au maniement des armes à feu de la nation métisse de Red Sky, avec l’aide du Programme canadien des armes à feu de la GRC et du contrôleur des armes à feu de l’Ontario, est devenu une ressource fiable dans le domaine de la sécurité des armes à feu. Il est en mesure de fournir aux propriétaires et aux utilisateurs d’armes à feu des renseignements et des réponses à leurs questions, ainsi que les coordonnées des différents services avec lesquels ils doivent communiquer, tout en assurant la confidentialité des renseignements sur ces personnes.

La popularité du programme témoigne de son efficacité. Au cours des dix dernières années, Red Sky a formé et certifié plus de 5 500 Autochtones. De plus, 145 000 autres personnes ont profité des services connexes du centre de formation.

Sur le plan de la sécurité, rien ne remplace la formation. Quiconque se sert d’une arme à feu devrait suivre le Cours canadien de sécurité dans le maniement des armes à feu. Pour en savoir davantage, veuillez vous adresser au contrôleur des armes à feu de votre province ou de votre territoire.

 

Terre-Neuve : 1-800 731-4000 (poste 5013) ou

Coordonnateur de la formation 1- 709-637-2020

Île‑du‑Prince‑Édouard : 1-800-731-4000 (poste 5502)

Nouvelle‑Écosse : 1-800-731-4000 (poste 6505)

Nouveau‑Brunswick : 1-800-731-4000 (poste 6000)

Québec : Info-sécure : 1-888-523-2863

Ontario : 1-800-731-4000 (poste 7503)

FSESO (poste 7542)

Manitoba : 1-800-731-4000 (poste 8004)

Saskatchewan : 1-800-731-4000 (poste 8502)

Alberta : Alberta Hunter Education Instructors' Association

1-866-852-4342 ou 403-252-8474

Colombie-Britannique : 1-800-731-4000 (poste 9530)

Territoire du Nord-Ouest : 1-800-731-4000 (poste 9026)

Yukon : 1-800-731-4000 (poste 9530)

Nunavut : 1-800-731-4000 (poste 8004)

 

-30-

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Raynald Marchand

Directeur général des programmes

Conseil canadien de la sécurité

(613) 739-1535, poste 226