La Semaine nationale de la sécurité agricole : la sécurité des véhicules et des machines agricoles

04 Mars 2013

Lorsqu’on imagine une ferme, on se représente souvent un endroit pittoresque et bucolique avec ses tracteurs verts, ses bébés animaux et ses bottes de foin. Alors que cette image est idéaliste, force est de constater qu’une ferme peut être un endroit mortel pour ses occupants, ses visiteurs et pour ceux qui y travaillent.

Les machines et outils augmentent considérablement l’efficacité et la productivité des entreprises agricoles, mais ils présentent également certains dangers mortels. De fait, 70 p. 100 des décès en milieu agricole sont causés par des renversements ou enchevêtrements de machine ou par des écrasements.

À l’occasion de cette Semaine nationale de la sécurité agricole qui aura lieu du 14 au 20 mars, le Conseil canadien de la sécurité invite toutes les familles d’agriculteurs, les travailleurs agricoles et les visiteurs à reconnaître qu’il est essentiel de veiller à la sécurité autour des véhicules et machines agricoles. Notre objectif est de sensibiliser ce public aux dangers mortels pouvant survenir et de recommander des mesures à prendre pour prévenir les blessures et les tragédies.

Les statistiques

Entre 1990 et 2008, 104 personnes sont décédées en moyenne chaque année à la suite d'accidents agricoles au Canada, selon le Programme canadien de surveillance des blessures en milieu agricole (PCSBMA). L’agriculture se trouve au 4e rang des industries les plus dangereuses au Canada, enregistrant 12,9 décès pour 100 000 agriculteurs.

L’agriculture crée un environnement unique, où les enfants ont un accès direct au milieu de travail. Les deux endroits où les enfants sont les plus susceptibles de trouver la mort à la ferme sont les champs et les cours. Sur les 248 enfants morts de blessures subies en milieu agricole entre 1990 et 2008, 63 p. 100 de ces décès impliquaient des machines.

Soixante-dix pour cent des décès en milieu agricole ont lieu entre mai et octobre et 92 p. 100 des personnes décédées sont de sexe masculin. Hormis la souffrance et les pertes humaines occasionnées, les pertes économiques résultant d’accidents agricoles trop souvent prévisibles et évitables se chiffrent à 465 millions de dollars en un an. Les collisions impliquant des véhicules de transport représentent 91 millions de dollars de ce total.

Recommandations

Assurez la sécurité de votre ferme en adoptant de bonnes habitudes lorsque vous conduisez des véhicules ou utilisez des machines.

  • Ne conduisez pas de véhicules ou n'utilisez pas de machines si vos facultés sont affaiblies. Les substances affaiblissant les facultés comprennent l’alcool, certains médicaments et la drogue. Les facultés affaiblies peuvent aussi être causées par d’autres facteurs, tels que la fatigue, le stress émotionnel et les distractions.
  • Inspectez toujours vos machines ou véhicules avant de les mettre en marche. Des enfants, des animaux de compagnie, des animaux de ferme ou des débris peuvent se cacher dans vos angles morts.   
  • Soyez familier avec le terrain des champs que vous cultivez. Dans la mesure du possible, évitez les fossés creux et autres endroits où les renversements sont plus susceptibles de se produire.
  • Utilisez les machines et véhicules aux fins prévues uniquement.   
  • Ne transportez pas plus de passagers ou d’équipement dans un véhicule que le nombre recommandé par le fabricant.  
  • Gardez toujours vos mains, vos pieds et votre corps en général loin des pièces mécaniques en mouvement. Utilisez des barrières de sécurité et gardez vos machines en bon état de marche.  
  • Gardez les aires de travail en bon état de propreté et rangez-les.
  • Les personnes mineures ne devraient pas conduire de véhicules ou de machines agricoles.  
  • Enseignez aux enfants les fondements de la sécurité en leur disant, par exemple, où les véhicules et machines agricoles sont utilisés, et où il leur est interdit de jouer. Il est important d’inculquer aux enfants un profond respect pour les dangers potentiels d’un véhicule ou d'une machine en marche, et de leur apprendre la prudence.    
  • Si vous êtes le propriétaire ou l'exploitant d’une ferme, dites clairement à vos employés qu’il est strictement interdit de prendre des risques avec les machines ou véhicules agricoles, et que de tels comportements ne seront pas tolérés. Vos employés doivent comprendre que vous vous attendez à ce qu’ils utilisent toujours cet équipement avec prudence. Ils ne doivent faire aucun excès de vitesse, ne pas être distraits et avoir toutes leurs facultés.  
  • Assurez-vous que les utilisateurs de machines agricoles sont compétents, confiants et aptes à les faire fonctionner. S’il faut leur fournir un complément de formation ou des instructions complémentaires, faites de la sécurité votre priorité. Prenez le temps de lire les manuels de l’utilisateur, posez des questions et consultez les experts de l’industrie les mieux placés pour répondre à vos questions.
  • Préparez un plan d’urgence et revoyez-le souvent avec tous ceux qui se trouvent régulièrement à la ferme. Ce plan devrait inclure les coordonnées des services d’urgence locaux, ainsi que celles de parents ou amis à qui vous pouvez faire appel s’il se produit un incident malencontreux.
  • Automobilistes, donnez aux opérateurs de machines agricoles l’espace dont ils ont besoin sur la route. Soyez patients et dépassez-les prudemment lorsque vous pouvez le faire en toute sécurité.

 

Comme pour de nombreux autres aspects de la vie à la ferme, la sécurité est une responsabilité partagée et un travail d’équipe. Il est absolument essentiel que chacun fasse sa part pour réduire le nombre de blessures et de décès causés par les machines et véhicules agricoles.

La sécurité à la ferme épargne non seulement temps et argent, mais réduit aussi la souffrance humaine. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que la ferme soit un endroit plus sain et plus sûr où vivre, travailler et jouer.

-30-

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Raynald Marchand

Directeur général, Conseil canadien de la sécurité

(613) 739-1535, poste 226