Ces bottes sont faites pour marcher… pas pour conduire!

05 Juillet 2010

Avec la gamme de nouvelles technologies dont sont dotés les plus récents véhicules, la conduite n’a jamais été aussi sécuritaire. À l’occasion, il arrive toutefois qu’une collision soit le résultat d’une mauvaise préparation du conducteur – en particulier du choix de ses chaussures.

Les températures se font plus clémentes, ce qui nous donne envie de troquer nos grosses chaussures contre une version estivale plus légère et aérée. Les nouveaux souliers que vous avez achetés en prévision d’une réception cet été ont vraiment un look d’enfer, mais pensez-y à deux fois avant de prendre le volant avec ces chaussures aux pieds. Même une tâche simple, comme changer de vitesse, peut poser problème si vous ne portez pas le type de chaussures qui convient.

Parmi le choix de chaussures proposées – talons hauts, tongs, plateformes, bottes, etc. –, certaines peuvent contribuer à la perte de contrôle d’un véhicule. Selon une étude menée en 2005 par une compagnie d’assurances britannique, les tongs sont les chaussures les plus dangereuses à porter pour conduire. Les trois quarts des 1000 automobilistes interrogés ont déclaré trouver compliqué de conduire avec des tongs. Et pourtant, 25 pour cent ont admis le faire régulièrement. Un peu moins de la moitié des femmes conductrices qui ont participé à l’enquête ont déclaré choisir les chaussures qui vont le mieux avec ce qu’elles portent plutôt que les plus sécuritaires pour conduire.

Selon un rapport similaire émanant également du Royaume-Uni, 80 pour cent des conductrices portent des chaussures inadaptées à la conduite quand elles sont au volant, un tiers de toutes les conductrices admettent porter des tongs et 18 pour cent déclarent conduire pieds nus. Bien que ce ne soit pas illégal au Canada, conduire pieds nus peut nuire à la maîtrise du véhicule et n’est pas recommandé par le Conseil canadien de la sécurité. Le pied n’offrant pas la même adhérence qu’une chaussure, il peut facilement glisser sur la pédale. En situation d’urgence, une pression insuffisante exercée sur le frein par un conducteur qui ne porte pas de chaussures peut entraîner une collision. En outre, le fait de conduire pieds nus peut affecter votre conduite et, donc, vous exposer à d’autres amendes.

Conduire en talons hauts peut provoquer divers problèmes parce ces chaussures manquent d’adhérence, ont tendance à se coincer sous la pédale et obligent celles qui les portent à adopter une position inconfortable au volant. Les talons hauts peuvent entraver le fonctionnement des pédales : il est difficile d’appliquer la pression voulue quand votre talon ne touche pas le plancher. Pour pouvoir actionner adéquatement le frein et l’accélérateur (ainsi que la pédale d’embrayage dans le cas des véhicules à transmission manuelle), le talon doit toujours être en contact avec le plancher, ce que ne permettent pas les chaussures à talon. Un autre danger associé aux hauts talons est qu’ils peuvent se coincer dans le tapis de plancher et entraîner une situation potentiellement très risquée. La conductrice pourrait ne pas avoir suffisamment de temps pour réagir, c’est-à-dire freiner ou accélérer rapidement.

Certains types de chaussures (chaussures à semelles compensées du genre espadrilles, plateformes, tongs, etc.) sont source de risques potentiels. Sans support adéquat au niveau de la cheville, votre pied peut glisser sur la pédale ou la rater complètement. La semelle de votre chaussure peut en outre se coincer sous la pédale lorsque vous levez le pied pour changer de vitesse, chose qui peut également se produire si vous portez des bottes. Parce qu’elles sont généralement lourdes, les bottes peuvent avoir une incidence sur la pression exercée sur l’accélérateur. Une chaussure à semelle vraiment très large peut appuyer en même temps sur le frein et l’accélérateur. Il est recommandé de porter des chaussures à semelles fines. Même les chaussures de course ne sont pas idéales pour conduire parce qu’elles ont parfois des semelles épaisses et coussinées. Les chaussures de marche ou les chaussures à semelle plate sont de meilleurs choix.

Quand vous choisissez des chaussures pour conduire, optez pour celles qui ont une semelle mince et n’entravent pas les mouvements de la cheville. Ces caractéristiques assurent la meilleure pression sur le frein ou l’accélérateur. Si la semelle est trop épaisse, vous aurez de la difficulté à sentir les pédales et la pression que vous exercez sur celles-ci. Les semelles de plus de 2,5 cm d’épaisseur ne conviennent pas pour conduire parce qu’elles privent le pied de la sensation d’exercer la pression requise sur la pédale. Semelle plus épaisse signifie en général chaussure plus lourde, donc chaussure qui ne permet pas de maintenir la cheville relaxée ou de faire des mouvements brusques. Même si elles ont des semelles minces, les tongs ne sont pas recommandées parce qu’elles n’offrent pas un support de cheville approprié et qu’elles peuvent facilement glisser de votre pied.

Soyez particulièrement prudents lorsqu’il pleut. Les semelles mouillées ont tendance à glisser sur la pédale. Avant de conduire, asséchez-les.

Gardez toujours dans votre auto une paire de chaussures appropriées à la conduite, au cas où celles que vous portez ne conviennent pas. Placez-les toutefois à un endroit où elles ne bloqueront pas le fonctionnement du frein ou de l’accélérateur. Si elles se coinçaient sous une pédale, elles pourraient causer une collision.

Chaussures à NE PAS porter pour conduire :

  • Plateformes – Lourdes et dotées de semelles épaisses, elles compliquent les manœuvres pour accéder aux pédales, vous empêchent de sentir la pression que vous exercez et peuvent se coincer entre ou sous les pédales.
  • Talons aiguilles – Les talons hauts et très pointus peuvent se coincer dans le tapis de plancher. Ils maintiennent également le pied dans un angle qui ne convient pas à la conduite sécuritaire.
  • Sandales à lanières – Les chaussures fragiles ou qui ne tiennent pas bien au pied peuvent glisser sur la pédale pendant que vous conduisez ou exposer vos pieds à de douloureuses écorchures.
  • Tongs, mules et sabots – Ces chaussures ne sont pas assez sécuritaires; elles peuvent glisser de votre pied pendant que vous conduisez. Vos chaussures doivent être assez rigides pour tenir bien au pied.
  • Bottes – Elles restreignent trop les mouvements de la cheville. Celles qui montent jusqu’au genou peuvent se coincer dans le bord du siège.
  • Certaines chaussures de course – Les chaussures massives, à semelles épaisses, restreignent le mouvement et leurs rainures peuvent accrocher une pédale. Le pied ne sent pas assez la pression qu’il exerce sur les pédales.

Chaussures qui conviennent pour conduire :

  • La semelle ne doit pas avoir plus de 2,5 cm d’épaisseur.
  • En même temps, elle ne doit pas être trop mince ni trop molle.
  • Elle doit offrir une adhérence suffisante pour empêcher la chaussure de glisser sur la pédale.
  • La chaussure ne doit pas être trop lourde.
  • Elle ne doit pas restreindre le mouvement de la cheville.
  • Les chaussures de gymnastique ou de marche à semelle mince conviennent habituellement très bien.