Les jeux de hasard sur Internet : un danger pour les jeunes

Cet article provient de l’archive de juillet 2006. Bien que tout effort ait été pris pour assurer la précision de l’information présenté, veuillez noter que certaines informations pourraient être hors date.

Les recherches nous apprennent qu’un nombre croissant de jeunes sont initiés au jeu à un très jeune âge — parfois par le biais d’un inoffensif billet de loterie dans leur bas de Noël — et que ceci exerce déjà un impact sur les familles.

On voit des enfants de moins de douze ans déjà ‘accros’ de jeux de hasard sur des sites Internet où les ‘visiteurs’ peuvent jouer à des machines à sous ou au vingt-et-un sans miser d’argent véritable. S’il s’agit d’un simple divertissement pour certains, pour d’autres enfants, qui misent des sommes qu’ils n’ont pas, cela entraîne des problèmes dont la fraude, le vol et le suicide. Et il convient d’ajouter à cela le coût social qu’engendre le fait de passer dans la solitude des heures et des heures devant un écran d’ordinateur.

En juin 2006, l’Institut Vanier de la famille a publié le document Mettre en jeu l’avenir (de nos enfants) : Les jeux de hasard. L’auteure du document, Arlene Moscovitch, esquisse cinq stratégies clés :

  • Des campagnes de sensibilisation et d’éducation publiques visant à faire connaître les éventuels dangers des jeux de hasard, en particulier pour les jeunes, et à aider les proches à reconnaître les signes de danger.
  • Les gouvernements doivent mettre en place des lignes directrices pour une publicité responsable, en particulier celle qui vise les populations vulnérables.
  • Des programmes éducatifs destinés aux écoles, axés sur la prévention du jeu.
  • Les recherches plus poussées qui puissent informer les décideurs publics.
  • Ces questions doivent devenir l’axe d’une action citoyenne, susceptible de mener à de réels changements, puisque les gouvernements « ne veulent pas à avoir à confronter des citoyens en colère chaque fois que ces questions soulèvent un tollé. »

Comme c’est le cas pour des sujets comme la cigarette, les drogues et l’alcool, les discussions familiales au sujet d’activités liées aux jeux de hasard comptent désormais parmi les responsabilités parentales.

On peut télécharger le document Mettre en jeu l’avenir (de nos enfants) dès le site Web de l’Institut .