Vie saine et active

Semaine nationale de la sécurité des aînés
6 novembre - 12 novembre, 2009

Les Canadiens vieillissent, leur corps et leur vie changent. Certains de ces changements peuvent mener à des maladies chroniques comme le diabète, les maladies du cœur et divers types de cancer. Les gens supposent parfois que ces maladies font naturellement partie du processus de vieillissement, mais les recherches indiquent qu’elles peuvent résulter du fait que les gens ne sont pas assez actifs. On estime que 60 pour cent des Canadiens et des Canadiennes âgés sont inactifs. Cette inactivité prive les aînés des bienfaits que procure une vie saine et active sur le plan de la santé.

La semaine du 6 au 12 novembre est la Semaine nationale de la sécurité des aînés. Le Conseil canadien de la sécurité et la Coalition d’une vie active pour les aîné(e)s encouragent les Canadiens âgés à maintenir et à rehausser leur bien-être et leur autonomie par l’adoption de règles de vie privilégiant l’activité physique et une vie active.

« Heureusement ou malheureusement, selon le point de vue adopté, un bon nombre des maladies qui se développent au fur et à mesure que les gens vieillissent sont causées ou influencées par leur mode de vie, explique Patricia Clark, directrice générale nationale de la Coalition d’une vie active pour les aîné(e)s. Ce qui est regrettable, c’est qu’un mode de vie plus sain aurait permis de les éviter mais, et c’est là l’aspect positif de la chose, si les gens modifient leur mode de vie actuel, ils peuvent encore réduire de manière significative les risques de développer de nombreuses maladies. » Il n’est pas trop tard pour les aînés. Il est possible de réapprendre à mener une vie saine et active après des années d’inactivité.

Qu’est-ce que la vie active? La vie active inclut des activités quotidiennes comme la marche la danse, les tâches ménagères, le jardinage, le vélo, la natation, le ski de fond, le golf et de nombreuses autres activités. L’activité physique est un élément important d’un mode de vie sain et actif.

Pour les aînés, la marche est l’un des meilleurs moyens de demeurer actifs. Marcher, même un peu, est utile. Selon les spécialistes de l’épidémiologie de l’exercice, c’est chez les personnes sédentaires qui commencent à marcher 1,6 km ou 2000 pas par jour que l’on note les améliorations les plus marquées au chapitre de la santé. Mais les améliorations sont également importantes chez les personnes qui marchent entre 2000 et 4000 pas par jour (3,2 km), et elles sont soutenues chez les personnes qui augmentent à 6000 pas (4,8 km). La marche est excellente pour les jambes et les poumons, le cœur et l’esprit. Elle permet de mener une vie plus saine et assure une meilleure qualité de vie.

Pourquoi est-ce important? Les avantages de l’activité physique régulière incluent les suivants : meilleure santé physique et mentale, énergie accrue, moins de courbatures, contrôle du poids, renforcement des muscles et des os et réduction du stress. « Les recherches confirment le rôle important que peut jouer l’activité physique au plan de la prévention ou de la réduction de l’incidence de nombreuses maladies, comme les maladies cardiaques, l’obésité, l’hypertension, le diabète de type 2, l’ostéoporose, les accidents vasculaires cérébraux, la dépression, le cancer du colon et du sein, etc., souligne Patricia Clark. Il n’est jamais trop tard – un peu de marche chaque jour peut réduire considérablement vos risques de maladies. »

Que pouvez-vous faire? Soyez actif et active, à votre façon, sur une base régulière. La marche est un exercice idéal pour bien des gens – elle n’exige aucun équipement spécial et elle peut se pratiquer partout en tout temps. C’est en général une activité sécuritaire qui est particulièrement bonne pour les aînés.

Une étude menée en Finlande s’est intéressée à plus de 16 000 hommes et femmes inscrits au Registre national des jumeaux. Le Journal of the American Medical Association indiquait que parmi ces couples de jumeaux, les individus qui marchaient régulièrement faisaient diminuer leurs risques de décès prématuré de 44 pour cent par rapport à leurs jumeaux sédentaires. La marche contribue à votre qualité de vie et avec un peu d’efforts, vous pouvez obtenir des effets bénéfiques pour votre santé.

Le Guide d’activité physique canadien pour une vie active saine pour les aînés recommande aux aîné(e)s d’être actifs de 30 à 60 minutes par jour et de faire des exercices qui rehaussent l’endurance, la force, l’équilibre et la souplesse. Des activités comme la natation et le jardinage ainsi que l’une ou l’autre des activités déjà mentionnées sont d’excellentes façons de demeurer en santé.

Par quoi commencer? C’est aussi simple que de faire une promenade autour du pâté de maisons quelques fois par semaine. Lorsque vous vous sentez à l’aise, marchez un peu plus loin ou un peu plus vite. Au fil de votre progression, vous finirez par marcher comme si vous étiez en retard à un rendez-vous, sans trop exiger de vous. En général, vous pouvez faire de l’exercice de façon sécuritaire si vous commencez à un niveau facile et augmentez progressivement à un niveau plus difficile. Si vous n’avez pas fait d’exercice depuis un certain temps ou voulez essayer un exercice plus exigeant, demandez à votre médecin ou à un professionnel de la santé quel exercice vous conviendrait le mieux.

Le fait de souffrir d’un problème de santé peut influencer le choix de l’exercice que vous ferez. Par exemple, si vous avez des problèmes d’articulations ou d’équilibre, vous pourriez opter pour la natation ou l’aquaforme, par exemple. Si vous ne pouvez sortir, vous pouvez faire de l’exercice à la maison en marchant ou en faisant du surplace. Il existe même de l’équipement qui permet aux personnes confinées au lit de faire de l’exercice. L’exercice est bon pour votre corps, c’est un fait. Mais la simple lecture des résultats de recherche qui le démontrent ne vous en convaincra pas. Vous devez en découvrir les avantages par vous-même. Chaque petite activité compte – empruntez dès aujourd’hui le chemin qui mène à une vie saine et active.