Réduisez la tension de vos muscles

Semaine nationale de la sécurité sur la route
du 17 au 23 mai 2016

Être un usager de la route s'accompagne d'un vaste éventail de risques; les véhicules qui roulent vite, les conducteurs distraits et les piétons inattentifs sont autant de dangers que vous pouvez rencontrer quand vous vous déplacez. Mais que dire des dangers que vous créez vous-même?

Cette année, à l'occasion de la Semaine nationale de la sécurité sur la route, le Conseil canadien de la sécurité aimerait rappeler aux Canadiens l'importance d'une bonne ergonomie au volant. Il est beaucoup plus facile qu'il n'y paraît de s'infliger des blessures musculo-squelettiques ou des microtraumatismes répétés qui peuvent en fait vous exposer à un risque accru de collisions sur la route. 

Selon Sain et sauf au travail Manitoba, les blessures musculo-squelettiques (BMS) représentent plus de 50 p. 100 des blessures subies au travail par des personnes dont le métier est de conduire. Et même si une grande partie de ce chiffre peut être associée à une exposition accrue (un chauffeur professionnel aura, nécessité oblige, plus d'occasions d'altérer sa santé en raison de sa posture au volant), c'est tout de même un risque qui peut être atténué en prenant les mesures voulues pour réduire les contraintes imposées à votre corps.

Les blessures peuvent survenir lorsque la posture du conducteur le force à se pencher vers l'avant ou à faire des mouvements peu commodes pour contrôler le véhicule. De plus, dans les véhicules plus gros, les vibrations exercées sur le corps pendant une période prolongée peuvent favoriser les blessures au bas du dos et à la colonne vertébrale. 

Parallèlement, les longues heures passées au volant peuvent fatiguer les muscles du dos et les affaiblir, ce qui les rend plus vulnérables aux blessures que lorsqu'ils ne sont pas fatigués.

Voici quelques mesures à prendre pour réduire vos risques de blessure :

  • Maintenez une bonne posture en position assise en vous assurant que vos hanches et vos genoux sont bien alignés et que vous pouvez atteindre les pédales et les instruments de bord sans devoir faire d'effort.
  • Inclinez votre siège à un angle compris entre 110 et 120 degrés, ce qui réduira la pression sur vos disques lombaires.
  • Si votre véhicule est équipé d'un soutien lombaire, ajustez-le pour que votre dos soit uniformément soutenu.
  • La distance et la hauteur du volant devraient être en position confortable pour que vous n'ayez pas à tendre les bras, ce qui réduira la tension exercée sur votre cou et le haut de votre dos.
  • Avant de soulever des objets lourds du coffre ou de l'arrière du camion, attendez quelques minutes que votre corps s'adapte à être en dehors du véhicule. Étirez-vous pour que vos muscles reprennent leur souplesse.
  • Si possible, ne conduisez pas d'une traite. Prenez des pauses toutes les deux heures environ — il vaut mieux arriver à destination à l'heure et reposé plutôt qu'à l'avance et perclus de douleurs.

Mais qu'arrive-t-il si vous souffrez déjà d'une blessure musculo-squelettique? Selon l'Association canadienne des ergothérapeutes, les recherches effectuées par des experts de la santé publique montrent que ces personnes courent davantage le risque d'avoir des collisions de la route que celles qui n'ont pas ce type de blessure. Bien qu'il faille effectuer des recherches empiriques supplémentaires dans ce domaine, mieux vaut prévenir que guérir. 

***

La longue fin de semaine de la fête de Victoria approche (ainsi que la journée nationale des patriotes au Québec) et le Conseil canadien de la sécurité vous souhaite de passer d'agréables moments en toute sécurité. Un rappel : si vous devez conduire, faites preuve de patience, concentrez-vous sur votre conduite, attachez votre ceinture de sécurité et ne buvez pas.

La longue fin de semaine de mai est la fin de semaine que la police choisit traditionnellement pour réprimer les conducteurs en état d'ébriété et c'est aussi une des cinq périodes de l'année qui compte le plus d'incidents de conduite avec facultés affaiblies. Selon Statistique Canada, 1 341 de ces incidents ont été enregistrés en 2011, ce qui représente plus de 100 incidents de plus que la même fin de semaine en 2010.

 Si vous avez l'intention de boire, assurez-vous de vous faire conduire par un conducteur désigné, sinon prenez un taxi. Cela ne vaut pas la peine de prendre le volant et de causer des blessures, voire la mort. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :

Raynald Marchand
Directeur général des programmes
613-739-1535, poste 226

Lewis Smith
Coordinateur des médias et des communications
613-739-1535, poste 228