Qui vous protègera sur la route cet hiver? I

La Semaine nationale de la sécurité routière
1 décembre - 7 décembre, 2009

Les Canadiens savent très bien que la météo leur réserve des surprises en hiver, et que les conditions de la route peuvent devenir périlleuses. La conduite hivernale est parfois éprouvante, en particulier lorsque les routes sont enneigées ou glacées. Au Canada en hiver, la fréquence des collisions est beaucoup plus élevée qu’à tout autre moment de l’année. Conduire en hiver constitue un défi de taille; voilà pourquoi il est essentiel d’adapter la conduite de son véhicule aux conditions saisonnières.

La semaine du 1er au 7 décembre est la Semaine nationale de la sécurité routière, et le Conseil canadien de la sécurité invite tous les automobilistes canadiens à prendre des précautions sur la route tout au long de la saison hivernale. La conduite sécuritaire en hiver exige de la préparation, ce qui inclut s’assurer que son véhicule est en excellent état de fonctionnement, l’équiper des articles de sécurité nécessaires et adapter sa manière de conduire aux conditions difficiles. De plus, les nouvelles technologies dont sont pourvus les véhicules plus récents rendent la conduite d’hiver plus sécuritaire que jamais auparavant. Voyez ces technologies comme un « filet de sécurité » personnel qui vous protégera au cours des prochains mois.

Contrôle électronique de la stabilité

Le contrôle électronique de la stabilité (ou ESC pour Electronic Stability Control) permet de réduire sensiblement les collisions impliquant un seul véhicule. Il s’agit d’une technologie de sécurité qui permet d‘éviter les collisions en réduisant les risques de dérapage. Les capteurs de l’ESC comparent l’angle du volant à la direction du véhicule. Lorsqu’un écart est identifié et que le véhicule commence à déraper, l’ESC actionne les freins d’une ou de plusieurs roues et / ou réduit la puissance transmise à une ou à plusieurs roues afin de maintenir le véhicule sur sa trajectoire et d‘éviter la perte de contrôle, cause d’environ 48 pour cent des collisions graves au Canada. Les études montrent que l’ESC pourrait réduire ce type de collision de 20 à 40 pour cent. La seule façon de disposer d’un contrôle électronique de la stabilité est d’acheter un nouveau véhicule ou un véhicule usagé qui en est déjà équipé. Les États-Unis et le Canada exigeront bientôt que toutes les automobiles soient pourvues de cette technologie.

Système de freinage antiblocage (ABS)

En empêchant les roues de bloquer, un système de freinage antiblocage (ABS) vous permet de braquer lorsque vous freinez brusquement. Lorsque les capteurs sur les roues détectent un blocage à cause d’un freinage brusque, le système diminue la pression exercée de façon que les roues puissent continuer de rouler. Si cela vous arrive, vous sentirez un rebond dans la pédale de frein sous votre pied et vous entendrez peut-être des bruits mécaniques. NE RELÂCHEZ PAS la pédale de frein et n’appuyez pas dessus à répétition. Il serait bon de mettre ces techniques à l’essai dans une endroit sur avant d’avoir à les utiliser.

Système de traction asservie (TCS pour Traction control system)

Ce système, qui transfère le couple moteur d’une roue à l’autre du même essieu dès que le patinage d’une roue est détecté, est votre meilleur allié sur la route en hiver. Lisez votre manuel du propriétaire pour savoir comment l’utiliser au mieux en cas de dérapage. Deux systèmes existent : l’un qui, à basse vitesse, combine les capteurs du système ABS aux freins et l’autre qui utilise les systèmes de gestion de la transmission et du moteur pour assurer une meilleure traction quand vous êtes pris sur la glace ou la neige.

Quatre routes motrices / traction intégrale

Une traction à quatre roues motrices entraîne les quatre roues et aide au démarage, en particulier dans les régions exposées aux vents et accidentées et / ou lorsque le déneigement laisse à désirer. La robuste traction à quatre roues motrices est souvent excessive; la traction intégrale, qui est souvent plus légère, moins chère et entièrement automatique, peut se révéler plus efficace. Votre véhicule devra également être muni de pneus d’hiver car la transmission à quatre roues motrices n’améliore ni le freinage ni la conduite dans les virages.

L’entretien de votre véhicule

À l’automne, vous devez faire subir une mise au point complète à votre véhicule pour le préparer à affronter l’hiver. Tous les systèmes doivent être vérifiés : système d’échappement, système d’alimentation et systèmes de chauffage et de refroidissement. Il est notamment important de faire vérifier les freins, les phares et les feux, la batterie, les pneus, les essuie-glaces et tous les liquides avant d’affronter les conditions hivernales.

Pneus

Vérifiez souvent la pression des pneus, au moins une fois par mois, en particulier pour la conduite sur la grande route. Des pneus d’hiver de bonne qualité bien gonflés vous offriront la meilleure traction possible. Assurez-vous que vos quatre pneus d’hiver conviennent aux hivers canadiens; recherchez ceux dont le flanc est orné d’un pictogramme représentant un sommet de montagne et un flocon de neige. Au Québec, la loi exige maintenant que votre véhicule soit équipé de quatre pneus d’hiver pendant toute la saison hivernale.

Modifiez vos habitudes au volant

Lorsque les conditions sont très difficiles, par exemple visibilité réduite en raison d’une tempête de neige ou présence de glace noire qui se forme sur la chaussée tôt le matin, le CCS encourage les automobilistes à redoubler de prudence et à prévoir plus de temps pour se rendre à destination. Lorsque de mauvaises conditions météorologiques sont prévues, remettez votre voyage si c’est possible. Même si vous ne pouvez contrôler le temps qu’il fait et l’état des routes, vous pouvez contrôler la vitesse à laquelle vous roulez. Avant de partir, déneigez complètement votre véhicule. Et laissez suffisamment d’espace entre vous et le véhicule qui vous précède. Cette simple précaution peut faire toute la différence lorsqu’il s’agit d’éviter une collision.

Le matériel

Une trousse d’urgence pour l’automobile pourrait vous éviter de rester pris dans la neige ou sur la glace pendant des heures et vous permettre de reprendre la route en toute sécurité. Votre trousse doit inclure les éléments suivants : grattoir et balai, pelle, substance granuleuse comme du sable, câbles d’appoint, lampe de poche, antigel et contenants de liquide lave-glace supplémentaires. Ayez également des articles comme des couvertures chaudes, de l’eau, des allumettes, une trousse de premiers soins et un téléphone cellulaire bien chargé. Évidemment, vous devez également avoir un pneu de rechange bien gonflé, une clé pour écrous de roues et un cric. Lorsque vous parcourez de longues distances, informez quelqu’un de l’endroit où vous allez et quand vous y arriverez.

Le Conseil canadien de la sécurité rappelle également à tous les Canadiens de boucler leur ceinture de sécurité et de réduire au minimum les distractions au volant sur la route cet hiver.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Raynald Marchand – Directeur général des programmes (613) 739-1535, p. 226