Nagez, ne coulez pas! Soyez prudents sur l'eau cet été

La Semaine nationale de la sécurité estivale
du 1er au 7 mai 2016

Lorsqu'on pense aux décès par noyade, notre esprit se porte immédiatement vers des îles ou des terres densément peuplées entourées d'eau. Mais la noyade est un problème bien réel au Canada également; en 2014, au moins 308 décès par noyade qui auraient pu être évités ont été enregistrés au Canada selon la Société de sauvetage du Canada. 

En cette Semaine nationale de la sécurité estivale qui se déroule cette année du 1er au 7 mai, le Conseil canadien de la sécurité rappelle aux Canadiens sur l'ensemble du territoire qu'ils doivent faire tout particulièrement attention autour de l'eau, qu'ils soient de bons nageurs, des habitués de l'eau ou de jeunes enfants se familiarisant avec leur environnement. 

Les décès associés à l'eau sont particulièrement tragiques car ils peuvent être évités en tout temps. La vaste majorité de ces noyades se produit pendant des activités récréatives, comme la nage, le motonautisme, la pêche d'un bateau et la marche près de l'eau ou sur une mince couche de glace.

En fait, de nombreux Canadiens qui se sont noyés n'avaient aucune intention au départ d'être dans l'eau. S'il y a une piscine, un lac ou un autre plan d'eau près de vous, envisagez de poser une clôture pour limiter le danger. 

Une des mesures de prévention les plus importantes que vous puissiez prendre pour assurer votre sécurité est de porter un vêtement de flottaison individuel. Selon la loi canadienne, les bateaux doivent être équipés d'au moins un vêtement de flottaison individuel par personne présente dans le bateau, ce qui est un bon point de départ. Il n'est cependant pas réaliste de s'attendre à ce que vous puissiez trouver et mettre votre vêtement de flottaison individuel si des conditions météorologiques défavorables ou imprévues surviennent.

Prenez l'habitude de toujours porter un vêtement de flottaison individuel lorsque vous êtes dans un bateau. Ce vêtement peut littéralement vous sauver la vie. Selon le rapport sur la noyade au Canada de 2015, quatre noyades sur cinq auraient pu être évitées si la victime avait porté un gilet de sauvetage en bateau d'après les incidents pour lesquels le port de vêtements de flottaison individuel avait été rapporté.  

La surveillance est tout aussi cruciale dans l'eau, en particulier lorsqu'il s'agit de jeunes enfants. Il est toujours bon de vous assurer que vous êtes à portée de voix et de vue si vous êtes entraîné par un fort courant,  que vous perdez vos points de repère ou que vous êtes coincé sous quelque chose.

Parents, ce sont les enfants qui risquent tout particulièrement de se noyer. Un enfant peut se noyer dans quelques centimètres d'eau à peine si bien que les baignoires comme les seaux d'eau peuvent être dangereux. Restez à portée immédiate de votre enfant en tout temps lorsqu'il est près de l'eau ou dans l'eau.

De plus, un enfant peut se noyer en quelques secondes sans faire le moindre bruit si bien que le simple fait de répondre à la porte ou au téléphone peut être fatal. Prenez l'enfant avec vous si vous devez vous éloigner de l'eau. 

En règle générale, le Canada a fait des progrès dans le domaine de la prévention des noyades. Les statistiques à long terme montrent une tendance générale à la baisse des décès associés à l'eau, mais il reste encore beaucoup à faire. Soyez attentifs aux risques que pose l'eau et faites votre part pour que les lacs, les océans, les piscines, les baignoires et tout autre plan d'eau ne posent aucun danger, à vous et aux autres.

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à:

Lewis Smith

Coordinateur des médias et des communications

Conseil canadien de la sécurité

(613) 739-1535, poste 228