Fraude par carte de débit – Ne soyez pas au nombre des victimes

Le Mois national de la sécurité communautaire et de la prévention de la criminalité
1 novembre - 30 novembre, 2009

Les Canadiens utilisent leurs cartes de débit des millions de fois par jour aux terminaux des points de vente et aux guichets automatiques pour faire des achats et accéder à leurs comptes. Même si la majorité des transactions s’effectuent sans problèmes, les cas de fraude par carte de débit sont en augmentation depuis quelques années. D’un bout à l’autre du Canada, les banques et les institutions financières ont remboursé en 2008 quelque 104 millions de dollars volés aux titulaires de cartes de débit dans leurs comptes. Il y a à peine trois ans, les pertes imputables à ce type de fraude s’élevaient à 70,4 millions de dollars.

Novembre est le Mois national de la sécurité communautaire et de la prévention de la criminalité, et le Conseil canadien de la sécurité conseille aux Canadiens de prendre des mesures pour protéger leurs cartes de débit et leurs numéros d’identification personnelle (NIP). Ce faisant, ils courront moins de risques d’être eux-mêmes victimes de fraude. Certaines institutions financières peuvent assumer les pertes dans les cas de fraude qui surviennent au Canada, mais vous pourriez être tenu responsable des pertes subies s’il s’avère que vous avez été négligent avec votre NIP et votre carte.

Que faire pour vous protéger contre la fraude par carte de débit?

  • Protégez toujours votre NIP des regards : masquez-le avec votre main ou votre corps lorsque vous l’entrez au clavier.
  • Ne prêtez jamais votre carte et ne dévoilez jamais votre NIP à qui que ce soit.
  • Mémorisez votre NIP; ne l’écrivez nulle part.
  • Assurez-vous que votre NIP ne peut pas facilement être détecté si votre carte est perdue ou volée — n’utilisez pas votre date de naissance, votre adresse ou une partie de votre numéro de téléphone.
  • Si le guichet automatique ou le terminal du point de vente semble avoir quelque chose d’inhabituel, ne l’utilisez pas. Signalez la situation à la police, au marchand ou à votre institution financière.
  • Passez en revue régulièrement vos relevés bancaires mensuels ou en ligne, et signalez immédiatement à votre institution financière tout élément inhabituel, comme des transactions manquantes ou une transaction que vous n’avez pas faite.
  • Changez périodiquement de NIP.
  • Si votre carte est perdue, volée ou bloquée dans un guichet automatique, ou si vous constatez qu’une transaction non autorisée a été faite, avisez votre institution financière immédiatement.
  • Évitez de vous laisser distraire lorsque vous faites des transactions à un guichet automatique.
  • Gardez toujours votre carte à l‘œil; glissez-la vous-même dans le décodeur ou, si vous ne le pouvez pas, assurez-vous qu’on ne la passe pas deux fois.
  • Connaissez vos limites quotidiennes de retraits en espèces et d’achats aux points de vente. Si elles excèdent vos besoins, demandez à votre institution financière de les réduire.

Comment les fraudes par carte de débit se produisent-elles?

Un voleur vous observe pendant que vous entrez votre NIP; il détourne ensuite votre attention et vole votre carte de débit.
Des NIP faciles à deviner – Un voleur qui s’est emparé de votre bourse ou de votre portefeuille trouve votre NIP noté à proximité de votre carte, ou il essaie avec succès un NIP utilisé couramment, comme votre date de naissance qu’il trouve sur une autre pièce d’identification dans votre portefeuille.
Œil indiscret et vol de portefeuille – Un voleur vous observe pendant que vous entrez votre NIP, puis détourne votre attention et vole votre carte de débit.
Blocage de carte – Votre carte reste bloquée dans le guichet. Un « serviable » étranger vous suggère d’entrer votre NIP plusieurs fois, mais la carte reste toujours bloquée. Après votre départ, le fraudeur récupère la carte et connaît désormais votre NIP.
Clonage de carte – Il arrive que des fraudeurs installent sur les claviers de paiement des appareils capables de détecter illégalement votre NIP et l’information relative à votre carte. Par exemple, votre carte peut être passée deux fois pendant qu’une caméra vous filme en train d’entrer votre NIP.
Machines simulatrices – Ces machines remplacent les véritables claviers d’identification personnelle, transfèrent les renseignements relatifs à votre carte et à votre NIP et émettent un reçu de transaction mais, en réalité, n’envoient pas la transaction à l’Institution financière.

Que faire si vous êtes victime d’une fraude?

Si vous êtes victime d’une fraude, ou si vous croyez l‘être, il est important de réagir le plus tôt possible. Avisez votre institution financière immédiatement et appelez la police pour signaler la fraude. Lorsque vous signalerez l’incident à votre institution financière, celle-ci voudra probablement vous poser des questions sur les circonstances entourant la perte pour s’assurer que vous n’avez pas autorisé la transaction ou que vous n’avez pas contribué à la fraude. Songez également à conserver des notes écrites décrivant les circonstances de l’incident et les mesures que vous avez prises par la suite, comme le nom des personnes à qui vous avez parlé.

Situations où vous pourriez devoir assumer les pertes :

Vous n’êtes pas responsable des pertes imputables à des circonstances qui sont hors de votre contrôle si vous avez signalé l’incident aussitôt que vous avez constaté la perte et que vous avez coopéré à l’enquête s’y rattachant, le cas échéant. Cependant, vous pouvez être tenu responsable si vous avez conservé à proximité de votre carte une inscription qui camoufle mal qu’il s’agit de votre NIP, du genre « banque-1286 ». Ou si vous avez choisi un NIP facile à deviner au moyen de renseignements personnels : nom, numéro de téléphone, date de naissance, adresse ou numéro d’assurance sociale. Vous serez également tenu responsable si vous avez divulgué volontairement votre NIP à quelqu’un qui a participé par la suite à la fraude.

La bonne nouvelle, c’est que les mesures de sécurité et la technologie visant à prévenir les fraudes ne cessent de s’améliorer. Partout au Canada, la technologie des cartes à puce, ou « cartes intelligentes », est en cours d’implantation pour les cartes de crédit et de débit. Bientôt, toutes les cartes seront dotées d’une micropuce qui traitera les transactions. La micropuce est une technologie d’avant-garde dans le domaine du paiement par carte parce qu’elle est extrêmement difficile à reproduire. Dans d’autres pays où elle est présentement utilisée, la carte à puce s’est révélée efficace pour réduire la fraude. L’implantation de la technologie basée sur la micropuce est déjà commencée au Canada et on prévoit que son utilisation sera largement répandue en 2010.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter Industrie Canada ou l’Association des banquiers canadiens.

- 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Valerie Powell
Coordinatrice des médias et des communications (613) 739-1535, p. 228