La sécurité à motocyclette lors de la fonte des neiges

Évitez de devenir une statistique en voyant à votre sécurité à moto. Vous pouvez prendre les mesures qui s’imposent pour éviter d’avoir une collision ou de faire une chute.

Voici huit conseils de sécurité pour vous aider à vous rendre prudemment à destination.

  1. Suivez un cours de formation professionnelle en motocyclisme. Il n’y a rien de mieux qu’un motocycliste professionnel qui sait adopter une bonne attitude en matière sécurité.
  2. Portez un casque de moto homologué et attachez-le correctement. Comme la plupart des accidents surviennent à une vitesse gravitant autour des 50 km/h , le casque constitue un moyen très efficace pour prévenir les blessures à la tête.
  3. Portez des vêtements fort voyants (notamment la nuit) et assurez-vous que votre phare est en bon état fonctionnement. Portez toujours l’équipement de protection et les vêtements présentant une bonne protection.
  4. Communiquez vos intentions aux autres automobilistes, en utilisant les bons signaux, en circulant sur la bonne voie et en vous assurant que les feux de freinage sont en bon état de fonctionnement. Essayez d’établir un contact visuel avec les autres conducteurs lorsque cela est possible.
  5. Conservez une distance prudente lorsqu’un véhicule roule derrière vous, lorsque vous roulez derrière un véhicule, lorsque vous partagez la voie avec un autre usager de la route, lorsque vous dépassez d’autres véhicules ou lorsque vous vous faites dépasser. Ralentissez et adoptez votre vitesse à l’état de la route et aux conditions météorologiques. Plusieurs accidents impliquant une seule moto mettent en cause la vitesse et la perte de maîtrise dans une courbe ou surviennent alors que le comportement du véhicule était imprévisible.
  6. Scrutez l’horizon à une distance équivalente de 12 à 15 secondes en avant de votre motocyclette, afin de pouvoir repérer et éviter tout éventuel danger. Prévoyez à l’avance ce que vous allez faire si vous vous retrouvez dans une situation dangereuse. Cela vous donnera du temps pour vous préparer mentalement et vous en sortir indemne. Pour aiguiser vos réflexes instinctifs, exercez-vous à exécuter des manœuvres d’évitement sous surveillance dans un endroit isolé.
  7. Restez vigilant, hydratez-vous et roulez à une vitesse constante. Votre comportement derrière le guidon est directement lié à votre état physique et mental. Regardez toujours deux fois avant de franchir une intersection. Une telle habitude pourrait vous éviter une collision alors que quelqu’un tente de griller un feu rouge ou de tourner à gauche.
  8. Limitez les distances que vous désirez parcourir. Une distance oscillant entre 300 et 500 km/jour vous permettra de profiter de votre randonnée au maximum. Prévoyez souvent des pauses lors de votre trajet. 

Lorsque vous faites monter quelqu’un, assurez-vous que vous avez suffisamment d’expérience derrière le guidon, que vous connaissez bien votre motocyclette et ses limites et que vous êtes suffisamment conscient des dangers. Demandez à votre passager de porter un casque et des vêtements de protection. Il doit également comprendre la technique de conduite d’une motocyclette, notamment se pencher dans la même direction que le conducteur. Le passager devrait aussi garder en tout temps ses pieds sur les supports de repose-pied et vous tenir par la taille.

Que faire lorsque vous roulez en formation ? Roulez en petite formation, puisqu’il est beaucoup plus facile de gérer les formations se composant de trois à cinq motocyclistes. Si vous roulez en plus grosse formation, il se peut que d’autres usagers de la route prennent des risques inutiles. La plupart des formations roulent conformément au modèle de formation en zigzag, formation qui permet aux membres du groupe de se tenir rapprochés les uns des autres, sans circuler côte-à-côte et d’être très voyants et en sécurité. Les motocyclistes les plus expérimentés devraient habituellement être en tête de la formation ou à la queue de celle-ci. L’itinéraire et les arrêts devraient être clairement communiqués. On devrait aussi s’entendre sur quelques signes manuels concernant le signalement de dangers ou les changements dans la formation. N’oubliez pas de conserver constamment une distance sécuritaire et de ne jamais rouler au-dessus de vos limites ou de votre niveau de confort.