Des conseils pour les conducteurs aînés

Conserver son permis de conduire est essentiel à l'autonomie des Canadiens âgés, notamment pour ceux et celles qui ont conduit pendant presque toute leur vie.

Les conducteurs ayant plus de 70 ans sont toutefois impliqués dans un nombre très élevé de collisions si on se base sur le nombre de kilomètres parcourus.

Les changements qui s'opèrent lors du vieillissement peuvent avoir un effet néfaste sur les capacités au volant d'un conducteur âgé. Parmi ces changements, il y a l'affaiblissement de la vue, notamment la nuit ; une moins bonne perception de la profondeur ; et les incapacités dues à des affections, telles que l'arthrite et le rhumatisme, qui limitent les mouvements et augmentent les temps de réaction.

Quoique le processus de vieillissement varie d'une personne à une autre, il est important de reconnaître les changements dus au vieillissement et d'apprendre à en tenir compte au volant.

La vue, l'ouïe et les médicaments

  • Faites-vous examiner régulièrement la vue et l'ouïe.
  • Portez toujours vos lunettes ou votre appareil auditif lorsque vous conduisez.
  • Accordez-vous du temps pour vous adapter à vos nouvelles lunettes et faites-les vérifier périodiquement.
  • Suivez la posologie de vos médicaments, sachez comment ils peuvent influer sur vos compétences au volant et assurez-vous qu'ils n'ont pas d'effets néfastes avant de prendre la route. Il ne faut pas conduire si on prend certains médicaments.

Conseils de conduite

  • Bouclez toujours votre ceinture de sécurité.
  • Balayez des yeux l'environnement en tout temps.
  • Surveillez les véhicules qui quittent la bordure, une entrée privée ou un commerce.
  • Portez attention aux voitures stationnées, aux piétons et aux cyclistes.
  • Regardez souvent dans les rétroviseurs intérieur et extérieurs.
  • Vérifiez plusieurs fois des deux côtés avant d'effectuer un virage ou d'entrer dans la circulation.
  • Ne prenez jamais pour acquis que vous avez la priorité de passage, même si vous savez que vous l'avez.
  • Lorsque vous n'êtes pas certain de pouvoir effectuer un dépassement ou un changement de voie, conservez votre voie.
  • Conservez une bonne distance entre votre véhicule et celui qui roule devant... respectez la règle des trois secondes. Commencez à compter lorsque la voiture devant la vôtre passe un point fixe sur la route.
  • Si vous conduisez par temps pluvieux ou en hiver, ralentissez et augmentez la distance de sécurité.
  • Maintenez un espace de sécurité aux côtés et à l'arrière de la voiture.
  • Planifiez tous vos voyages, choisissez des routes que vous connaissez bien, et évitez la circulation dense et les situations où vous devez rouler à haute vitesse.
  • Évitez de conduire à l'aube ou au crépuscule, périodes où la visibilité est mauvaise.
  • Évitez de conduire longtemps.
  • Gardez le pare-braise et la lunette arrière propres à l'intérieur comme à l'extérieur.
  • Évitez de fixer les phares du véhicule venant en sens inverse.
  • Concentrez-vous sur votre conduite et préparez-vous à toute éventualité.
  • Évitez de conduire lorsque vos nerfs sont au vif.
  • Réduisez au minimum les bruits de fond. Réglez le climatiseur, la chaufferette, et la radio au plus bas niveau possible.
  • Ne conduisez jamais si vous avez pris de l'alcool.
  • Suivez un cours de perfectionnement du conducteur, tel que 55 ans au volant, un cours du Conseil canadien de la sécurité.