Vous avez décidé de pelleter? La prudence est de mise

21 Février 2017

Cette année, l'hiver a été particulièrement éprouvant, les accumulations de neige ayant été anormalement élevées dans certaines régions du pays, de Victoria (C.-B.) à St. John (N.-B.).  Une plus grande quantité de neige signifie évidemment plus de neige à pelleter des allées et des trottoirs.

Le Conseil canadien de la sécurité vous demande d'être prudent et de pelleter intelligemment, sans forcer. Voici quelques conseils à retenir lorsque vous enlèverez la neige de vos allées.

  • Faites des exercices de réchauffement. Vous allez dehors alors qu'il fait froid et que vous allez dépenser de l'énergie. On n'insistera jamais assez sur l'importance de se réchauffer afin de prévenir des entorses et douleurs musculaires. Faites des exercices d'étirement et faites circuler votre sang avant d'aborder la première pelletée. Vous réchauffez bien votre voiture avant de vous lancer sur la route, alors pourquoi ne pas faire la même chose avec votre corps?
  • Portez des vêtements convenant aux conditions météorologiques. La neige n'est pas nécessairement synonyme de froid glacial. Par contre, il ne faut pas non plus estimer que vous n'aurez pas froid si vous ne portez pas de vêtements protecteurs. Réfléchissez à ce que vous allez porter. S'il fait froid dehors, portez plusieurs couches de vêtements. La première couche devrait être composée d'un tissu qui ne retient pas la sueur, mais qui au contraire la repousse. Vous maintiendrez ainsi votre corps au chaud et éviterez des refroidissements dus à des vêtements humides. Il est tout aussi important de porter des mitaines et une tuque car il ne faut pas plaisanter avec le refroidissement éolien et les engelures.
  • Sachez quand vous abstenir. Si la température est inférieure à -40° C ou à -25° C par grand vent, abstenez-vous de pelleter. Elle sera toujours là lorsque les conditions seront plus clémentes et il ne vaut pas la peine de s'exposer en plus à un froid intense.
  • Choisissez bien votre pelle.  Il est important de se procurer une pelle légère assortie d'une lame de taille appropriée. Plus la lame est large, plus elle contient de neige et plus la charge par pelletée sera lourde. Tenez-en compte lorsque vous achetez une pelle. Tenez compte également de la composition de votre pelle : une pelle en métal retiendra naturellement le froid plus qu'une pelle en plastique ou en bois. Enfin, assurez-vous que la longueur de la poignée est suffisamment longue pour que vous n'ayez pas à vous pencher pour ramasser la neige.
  • Prenez votre temps. Ce conseil semble être un conseil de prudence fourre-tout, mais est particulièrement vrai lorsqu'il s'agit de pelleter. Il est tentant de se lancer à corps perdu pour en finir le plus rapidement possible et être satisfait. Mais il est beaucoup plus difficile de pelleter si on a mal aux muscles, qu'on se surmène ou qu'on se blesse gravement. Allez-y lentement et méthodiquement en vous assurant de pousser la neige plutôt que de la soulever, si possible. Si vous devez absolument la soulever, assurez-vous de la jeter droit devant vous sans avoir à tourner les hanches.
  • Prêtez attention au type de neige que vous pelletez. La neige poudreuse tend à être plus légère que la neige mouillée et compacte qui est naturellement plus lourde car elle est chargée d'eau. Avant de commencer à pelleter, tenez compte du type de neige en cause pour que la charge ne soit pas trop lourde. 

Si vous vous y prenez bien, pelleter la neige n'est pas nécessairement dangereux pour votre santé ou votre sécurité. Suivez ces conseils et cette tâche nécessaire pourra être faite sans douleur et sans stress indu.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :

Lewis Smith
Coordinateur des médias et des communications
Conseil canadien de la sécurité
613-739-1535, poste 228