L'oxyde de carbone

L'oxyde de carbone (CO) est la principale cause d'empoisonnements mortels en Amérique du Nord. L'exposition à de fortes concentrations peut entraîner la mort en quelques minutes seulement.

La confusion - un symptôme attribuable à l'exposition à ce gaz incolore et inodore - peut empêcher une personne de se rendre compte que sa vie est en danger.

Les symptômes

Faibles concentrations - essoufflement lors d'efforts modérés ; léger mal de tête ; nausées ; vertige.
Fortes concentrations - mal de tête lancinant ; pensée confuse, étourdissement ; déficience visuelle et auditive ; collapsus ou syncope à la suite d'un effort.
Très fortes concentrations- inconscience, coma ; la mort.

On peut se servir de cet article vedette dans le cadre d'une discussion sur la sécurité en dehors du milieu de travail à l'intention des employés. Au foyer, l'oxyde de carbone constitue notamment un danger en hiver - alors qu'on lève les glaces, qu'on baisse les fenêtres et qu'on entend ronronner le système de chauffage.

L'oxyde de carbone est le produit d'une combustion incomplète. Parmi les sources d'oxyde de carbone, on retrouve les suivantes : les émissions de moteur, les appareils de chauffage, le gaz naturel, toute chose impliquant le feu, et les produits chimiques de cirage commerciaux (dont bon nombre sont à base de propane). L'oxyde de carbone est connu sous différents noms : gaz d'échappement, gaz combustible, monoxyde de carbone, gaz de houille ou tout simplement CO.

Tout milieu de travail intérieur où des moteurs sont en marche présente des dangers. Ceux et celles qui travaillent dans un endroit où il y a des machines fonctionnant à carburant, risquent de s'exposer à l'oxyde de carbone, un gaz mortel.

Les travailleurs dans un espace clos, tel qu'une mine, peuvent être exposés au CO. Mais attention, ce gaz peut également se trouver dans de grands édifices, ainsi qu'à l'extérieur et aux endroits bien ventilés. Les travailleurs d'urgence aussi peuvent être à risque ; sans un détecteur de CO, ils ne se rendront peut-être pas comptent du danger avant qu'il ne soit trop tard. Des agriculteurs ont perdu la vie en raison du CO lorsqu'ils se servaient, à l'intérieur d'une grange, d'un nettoyeur à haute pression à gaz.

Meurtrier silencieux

Le CO étant incolore, inodore et insipide, c'est presque impossible de le déceler. Les symptômes de l'intoxication oxycarbonée peuvent être très vagues, et impliquent bon nombre de systèmes du corps. Il importe toutefois d'établir un diagnostic sur-le-champ.

Le CO empêche le sang d'absorber de l'oxygène depuis les poumons, et il empoisonne les globules rouges, les empêchant par le fait même de transporter l'oxygène. Si les tissus du corps ne reçoivent pas un apport constant en oxygène, ils cesseront de fonctionner. Quant au cerveau, il est très sensible à un manque d'oxygène. La majorité des symptômes précoces de l'intoxication oxycarbonée sont dus à une dysfonction du cerveau occasionnée par un manque d'oxygène.

À forte concentration, l'oxyde de carbone peut causer un serrement au niveau du front, un mal de tête, des douleurs pulsatiles aux temples, la fatigue ou des étourdissements. Si une personne reste dans l'endroit contaminé, elle risque de connaître de plus graves symptômes : nausées et vomissements, perte de force et de contrôle musculaire, un rythme accéléré de la respiration et un pouls moins rapide, puis la mort. L'exposition à une très forte concentration d'oxyde de carbone peut causer l'évanouissement rapide et la mort en l'espace de quelques minutes. Les grands fumeurs sont plus à risque que les non-fumeurs.

L'inverse, à savoir l'élimination de l'oxyde de carbone du corps, se fait très lentement (quoiqu'on puisse accélérer le rythme en respirant de l'oxygène pur). Cela explique pourquoi les symptômes de l'intoxication oxycarbonée ne diminuent pas après qu'on a amené la victime dans un endroit bien ventilé. Les effets d'un grave cas d'intoxication oxycarbonée peuvent se manifester durant la période de rétablissement. Il s'agit d'effets, tels que mal de tête, étourdissement, vision trouble, douleurs variables, perte de mémoire, manque d'intérêt, pensée confuse et tremblements. De très graves cas d'intoxication peuvent occasionner une pneumonie ou des lésions cérébrales permanentes. On a même signalé des cas de décès dus à l'intoxication carbonée après un rétablissement apparent.

L'oxyde de carbone est classé comme un danger potentiel pour la reproduction. Selon des rapports, les femmes exposées au CO durant la grossesse ont des taux plus élevés de fausses couches, de mort-nés et de faible poids à la naissance. Chez les hommes, l'oxyde de carbone peut endommager les cellules de reproduction, et causer une perte de puissance et des spermes anormaux.

Quant aux vapeurs de l'oxyde de carbone, elles sont très inflammables, et présentent donc un danger d'incendie ou d'explosion. Les dangers d'explosion se trouvent à certaines concentrations de CO.

Précautions

La meilleure façon de savoir si on est en présence de ce gaz mortel et d'éviter une situation dangereuse est d'utiliser un détecteur d'oxyde de carbone dans tout milieu de travail susceptible de poser un danger.

Dans la mesure du possible, évitez de faire fonctionner des machines à carburant à l'intérieur. Si cela n'est pas possible, vous pouvez contrôler ou limiter l'exposition à l'oxyde de carbone en assurant le bon entretien des sources potentielles de ce gaz mortel, telles que fournaises et moteurs à combustion interne. Utilisez toujours un convertisseur catalytique s'il y a lieu, et assurez une bonne ventilation générale vers l'extérieur afin d'empêcher les niveaux d'oxyde de carbone de dépasser les limites permises

Portez toujours le bon équipement de respiration lorsque vous devez effectuer des travaux dans un espace clos où l'oxyde de carbone peut poser un danger. Portez un appareil de protection respiratoire à adduction d'air ou un appareil respiratoire autonome (ARA) homologués. Lorsque vous choisissez un appareil respiratoire, tenez compte de la concentration du gaz et de la durée d'exposition.

Premiers soins

Demandez immédiatement des secours médicaux si quelqu'un présente des symptômes d'intoxication oxycarbonée, tel qu'un grave mal de tête, un sentiment d'étourdissement et des nausées. Transportez immédiatement la victime dans un endroit où l'air est frais. Administrez la respiration artificielle si la victime ne respire plus, et donnez-lui de l'oxygène si possible.

Si vous devez sortir la victime d'un endroit contaminé, portez un appareil de protection respiratoire à adduction d'air ou un appareil respiratoire autonome. Fermez toute soupape d'arrêt avant de vous aventurer dans un endroit contaminé.

L'oxyde de carbone est un gaz hautement toxique qu'il faut manipuler en se montrant extrêmement prudent. Les travailleurs qui risquent d'être exposés à ce gaz doivent en connaître les symptômes et les sources. Ils doivent de plus savoir se protéger, et que faire en cas d'urgence.

Le présent article vedette se veut un supplément d'ordre général pour les programmes actuels de santé et sécurité au travail. On ne recommande pas de remplacer un programme complet par cet article.