Le méthanol

Le méthanol est un solvant industriel très utilisé qu'on retrouve aussi dans certains produits chimiques pour la maison.

Les symptômes de l'empoisonnement par méthanol

  • Maux d'estomac, étourdissement, troubles de la vue.
  • Les symptômes se manifestent de nouveau entre six et trente heures plus tard. Cette fois-ci ils sont plus graves.

On peut se servir de cet article dans le cadre d'une discussion sur la sécurité en dehors du milieu de travail à l'intention des employés.

Le méthanol est un liquide transparent et incolore ayant une odeur légère comme l'alcool. Son goût et son odeur s'apparentent à ceux de l'alcool (éthanol). L'odeur est peu forte et ne reflète pas fidèlement la concentration des vapeurs. Le méthanol est également connu sous les noms d'alcool méthylique, d'hydrate de méthyle, de carbinol, d'alcool des bois ou d'esprit-de-bois.

Le méthanol est utilisé comme solvant dans les vernis-lacque, peintures, vernis, ciments, encres, colorants, plastiques et diverses peintures industrielles. Il sert aussi à la fabrication de médicaments, de formaldéhyde et d'autres produits chimiques. Le méthanol est un ingrédient qu'on retrouve dans de nombreux produits, tels que les solvants industriels et le liquide lave-glace, en passant par le dissolvant pour vernis à ongles. C'est aussi un combustible.

L'inhalation de vapeurs de méthanol constitue la voie d'exposition la plus courante au travail. Le méthanol absorbé par la peau peut occasionner l'empoisonnement. Quoique le méthanol soit un irritant cutanée léger, il peut être absorbé par la peau en quantités toxiques. Il est également avalé par mégarde.

Les effets de l'empoisonnement par méthanol

Une quantité aussi minime que quatre millilitres peut occasionner la cécité et 80 à 150 millilitres de méthanol peuvent être mortels. Environ un demi-millilitre de méthanol par kilogramme de poids est mortel.

Lorsqu'on boit du méthanol, il provoque les mêmes effets que l'alcool, tels que maux d'estomac et étourdissement, en plus de problèmes de la vue prononcés. Ces effets disparaissent pour ensuite réapparaître entre six et trente heures plus tard, mais ils sont beaucoup plus graves. Les symptômes graves ont tendance à se faire sentir entre 18 et 24 heures après que le méthanol a été consommé. Compte tenu de ce contretemps il est essentiel d'obtenir des soins médicaux sans tarder.

Dans les cas d'empoisonnement les plus graves, les victimes perdent connaissance et meurent d'une défaillance respiratoire ou cardiaque. Celles qui ne meurent pas se retrouvent dans un coma pouvant durer jusqu'à une semaine et peuvent perdre la vue.

Il est peu probable qu'on avale du méthanol par mégarde au travail. Par contre, si on en avale, il faut obtenir des soins médicaux sur-le-champ. Ne tentez jamais de faire vomir la victime. Si la victime vomit, penchez-la par en avant afin d'éviter que le méthanol n'affecte les poumons. Vous pouvez donner à la victime de 240 à 300 millilitres d'eau afin de diluer le méthanol dans l'estomac.

Comme l'alcool, le méthanol est métabolisé par le foie. Le méthanol se décompose en formaldéhyde et en acide formique, deux produits qui occasionnent de nombreux effets toxiques du méthanol. Le corps met plusieurs jours à éliminer le méthanol.

L'exposition à court terme aux vapeurs de méthanol peut causer des irritations aux yeux, au nez et à la gorge, ainsi que maux de tête, nausées, vomissements, étourdissement et troubles respiratoires. D'autres symptômes courants de l'ivresse, tels que vertige, faiblesse, vision trouble et pupilles dilatées, peuvent également se manifester. Les symptômes varient selon le niveau et la durée d'exposition et peuvent aussi varier d'une personne à l'autre

L'exposition aux vapeurs de méthanol en milieu industriel peut entraîner la mort ou la cécité. Bon nombre d'incidents signalés mettaient en cause le travail en espace clos sans ventilation ni protection respiratoire adéquates. Heureusement, la sensibilisation accrue aux dangers que pose le méthanol, conjuguée à des pratiques de travail plus sûres, a permis de réduire le nombre d'empoisonnements graves au cours des dernières années.

On a découvert que l'exposition à long terme au méthanol peut provoquer des maux de tête, des changements d'humeur, l'irritation des yeux et de la peau, des troubles de sommeil, des problèmes d'estomac et la déficience visuelle. Les expositions répétées à court terme peuvent produire les mêmes symptômes.

Le méthanol est un liquide inflammable qui peut poser un grave risque d'incendie. Il brûle avec une flamme bleu pâle qu'on ne peut pas voir d'habitude à la lumière du jour. Le point d'éclair du méthanol est 12 C. C'est la température à laquelle le méthanol produit assez de vapeurs pour former avec l'air un mélange pouvant brûler. Les vapeurs sont plus denses que l'air et peuvent se déplacer au niveau du sol, jusqu'à une source d'inflammation et provoquer un retour de flamme. Les contenants peuvent exploser suite à la chaleur produite par un incendie. Quoique le méthanol soit assez stable, il pose plus de risque d'incendie ou d'explosion s'il entre en contact avec de forts oxydants.

Protégez-vous

Portez les bons vêtements de protection afin de vous protéger contre le méthanol et ses vapeurs concentrées. Ne remplacez jamais les vêtements conçus pour le travail avec le méthanol, car le méthanol peut dissoudre certains tissus. Enlevez immédiatement les vêtements contaminés et rincez à fond la peau qui a été exposée.

Dans certains cas, comme le travail en espace clos, certains travaux d'entretien et le travail dans un milieu sans ventilation efficace et mécanismes techniques, le port de vêtements spéciaux et d'un respirateur est essentiel.

Portez toujours des lunettes contre les projections liquides ou un protecteur facial lorsqu'il y a des risques que le liquide vous arrive dans les yeux.