La sécurité et le travailleur temporaire

Les emplois temporaires revêtent des formes diverses : emplois contractuels, saisonniers, occasionnels et d’une durée déterminée et placements par les services d’emploi. Ils sont répandus dans la construction, les industries des ressources comme les pêcheries et l’agriculture, l’administration publique, les services personnels et communautaires. Les Canadiens de tous âges, des adolescents aux aînés, occupent des emplois temporaires — certains par préférence, d’autres parce qu’ils ne trouvent pas de postes permanents.

Les employés temporaires ont tendance à subir davantage de blessures que les employés permanents. Ces blessures s’avèrent plus graves, en général. L’employeur et l’employé doivent se tenir sur leurs gardes en situation de travail temporaire.

D’après la loi, les employeurs canadiens doivent assurer la sécurité des lieux de travail, informer les employés des dangers potentiels, fournir l’équipement de protection individuelle et veiller à son utilisation adéquate par les travailleurs. Ces responsabilités s’appliquent à tous les travailleurs, qu’ils soient permanents ou temporaires.

Peu importent les qualifications d’un travailleur, l’employeur ne doit jamais laisser un nouvel employé temporaire sans supervision, avant de s’assurer qu’il exécute les tâches exigées en toute sécurité. L’orientation-emploi et la formation en sécurité revêtent une grande importance pour les travailleurs temporaires. Pourtant, des sondages menés par les associations ontariennes pour la sécurité au travail révèlent que nombre de nouveaux employés ne reçoivent jamais cette formation.

Dans certaines industries comme l’agriculture, l’exploitation forestière, la foresterie et la construction, les travailleurs saisonniers prédominent. Vu la nature du travail, le taux de blessures est relativement élevé dans ces secteurs. Les risques augmentent donc chez les travailleurs saisonniers inexpérimentés. Encore une fois, employeurs et travailleurs doivent connaître tous les dangers. Outre des mesures de sécurité complémentaires, une formation et un équipement adéquats sont essentiels.