La fatigue

Qu'est-ce que les tragédies de Chernobyl, de Three Mile Island et du Exxon Valdez ont en commun ? Elles sont toutes survenues durant un quart de nuit.

La fatigue représente une préoccupation importante en matière de sécurité au travail chez les travailleurs de quart, notamment chez ceux oeuvrant dans le secteur du transport. En dehors du milieu de travail, la fatigue extrême comporte un risque pour toute personne qui s'adonne à une activité demandant de la concentration et des réflexes rapides - que ce soit pour la conduite, pour les travaux de réparation à la maison ou pour faire du ski. Et l'épuisement est l'une des principales plaintes en matière de santé chez les travailleurs canadiens, notamment chez les femmes.

Le lien sommeil-sécurité

Le sommeil est aussi essentiel à la survie que l'eau et la nourriture. Même la perte de seulement deux heures de sommeil peut avoir une incidence néfaste sur la rapidité d'esprit et le rendement. La privation de sommeil influe entre autres sur la vigilance et la capacité de répondre à une situation d'urgence. Parmi les symptômes de privation de sommeil, on retrouve les suivants : le jugement, la prise de décisions et la mémoire affaiblis ; un temps de réaction moins rapide ; un manque de concentration ; un regard fixe ; et une aggravation de l'humeur.

Des études ayant pour but de surveiller l'activité cérébrale ont démontré qu'un travailleur de quart sur cinq s'assoupit durant son quart. Ces travailleurs ne se rendent souvent même pas compte de leur endormissement. Selon des chercheurs en sommeil, les conducteurs somnolents peuvent occasionner autant d'accidents que les conducteurs en état d'ébriété. Peu importe la motivation, le professionnalisme, la formation ou la rémunération, une personne très fatiguée peut s'endormir à n'importe quel moment, et ce malgré les conséquences éventuelles d'inattention.

L'horloge circadienne

Les fonctions physiologiques du corps humain ont une périodicité de 24 heures. Autrement dit, elles ont des rythmes circadiens. Des points de repère de temps, tels que la lumière du jour et l'horaire de travail/de repos, permettent de régler l'horloge circadienne. Passer d'un fuseau horaire à un autre ou d'un quart de jour à un quart de nuit oblige l'horloge circadienne de passer à un horaire différent. Il faut donc du temps pour s'adapter au nouvel horaire et durant la période de transition, des symptômes semblables à la privation de sommeil peuvent se manifester.

Un dérèglement du rythme circadien jumelé à une perte de sommeil peut entraîner une hausse dangereuse de la fatigue.

Les facteurs en milieu de travail

Le milieu et le genre de travail peuvent accroître les effets d'un manque de sommeil et des rythmes circadiens. Un milieu sombre, une acuité visuelle limitée (p. ex. en raison du temps qu'il fait), une température élevée, des bruits intenses et un grand confort ont tous tendance à aggraver la fatigue. De même, un travailleur se fatigue plus vite s'il doit effectuer des tâches sur une longue période de temps, des tâches qui prennent du temps ou des tâches répétitives, à petite allure, difficiles, ennuyantes ou monotones.

Comment combattre la fatigue

Malgré le fait que le travail de nuit et aux premières heures du jour ne favorise pas une bonne santé, le travail de quart joue un rôle essentiel dans le milieu de travail d'aujourd'hui. Les équipements coûteux doivent fonctionner à pleine capacité. Les biens doivent arriver au bon moment . Les patients dans les hôpitaux ont besoin de soins 24 heures sur 24.

Le mode de vie, les opérations et les troubles physiologiques constituent des éléments clés de la lutte contre la fatigue.

Les travailleurs peuvent réduire la fatigue en adoptant une saine alimentation, en contrôlant le stress et en faisant de l'exercice. Un régime sain vous fournira de l'énergie qui dure - optez pour des aliments comportant des glucides complexes (amidon) plutôt que ceux comprenant des oses (sucre) ; et évitez les aliments gras et les aliments vides. Ne vous laissez pas accabler par les circonstances négatives. Faites régulièrement de l'exercice pour assurer un bon système cardio-vasculaire, pour renforcer les muscles et pour maintenir la souplesse.

Les employeurs peuvent éviter de mettre la vie en danger de leurs travailleurs en analysant les conditions de travail, en éliminant les obstacles à la sécurité au travail et en dispensant de la formation sur le sommeil et la sécurité. On a notamment découvert à ce sujet, que les quarts moins longs et une rotation de l'horaire de travail tenant compte de l'orientation du soleil (matin, après-midi, soir) ont pour effet de réduire les incidences négatives.