Comment on le fait

Mission et mandat

Le Conseil canadien de la sécurité est un organisme non gouvernemental et sans but lucratif qui se consacre à la promotion de la sécurité. Il a pour mission de jouer un rôle de chef de file à l’échelle nationale afin de réduire les décès, les blessures et les pertes économiques évitables dans les lieux publics et privés au Canada. Le CCS constitue de plus une source crédible et fiable d’informations sur la sécurité, ainsi que de documents éducatifs et de sensibilisation touchant tous les aspects de la vie (circulation routière, domicile, travail et loisirs).

Sachant que la réduction à long terme du nombre de décès et de blessures évitables repose sur la sensibilisation du public à la sécurité, le Conseil fait fonction de ressource nationale en élaborant des programmes de sécurité de concert avec des organismes partenaires qui dispensent ou financent ces programmes ou en travaillant par le truchement de ces derniers.

Le Conseil canadien de la sécurité a pour mandat d’être une tierce partie crédible dont le seul but est d’assurer la sécurité de l’ensemble des Canadiens. Nous n’acceptons pas de fonds si nous devons adopter une prise de position qui va à l’encontre du meilleur intérêt de la population canadienne.

Les marges que nous réalisons sur nos programmes de formation et sur les commandites nous permettent de réduire nos frais généraux. Les adhésions des entreprises et des particuliers permettent chaque année au CCS de financer les activités ne produisant pas de revenus. Sans ce soutien, sans un personnel dévoué et bien informé et en l’absence d’activités rentables, nous ne pourrions pas remplir notre mandat en matière de sécurité.

Pour ce qui est de la politique gouvernementale, nous proposons, appuyons et promouvons toute législation en matière de sécurité, en mettant l’accent sur la compréhension et l’acceptation par le public de ces lois et règlements.

Le rôle du Conseil est unique : il n’a pas d’égal au Canada.

Autonomie

Tout comme la plupart des organismes à but non lucratif, nous faisons régulièrement appel au secteur privé pour financer nos activités. Les entreprises et les associations industrielles peuvent par ailleurs commanditer des initiatives qui leur tiennent à cœur. Sans le mécénat, le Conseil canadien de la sécurité ne pourrait pas remplir sa mission et aider les commanditaires à réaliser leurs objectifs qui cadrent avec nos activités.

Cependant, le Conseil canadien de la sécurité n’a jamais fait passer, et ne fera jamais passer, l’intérêt d’une industrie avant la sécurité publique. Nous analysons les données provenant d’un large éventail d’experts et d’intervenants pour le bien de la population. Grâce à notre assiette de revenus diversifiés, nous pouvons nous mettre à l’abri des conflits d’intérêt susceptibles de compromettre notre autonomie.  

Politique gouvernementale et relations avec le gouvernement

Le Conseil canadien de la sécurité ajoute souvent sa voix au débat public sur une question de sécurité en produisant des informations fiables et en soulevant des inquiétudes qui ne l’auraient pas été autrement, exprimant ainsi la voix de la raison lorsque les questions étudiées suscitent des réactions émotives. En formulant un point de vue objectif et bien informé, le CCS engage le public, les législateurs et les médias dans des discussions. Administrateurs et membres sont informés de ces activités et le public peut consulter les communications pertinentes en ligne.

Le CCS, qui dispose d’un vaste mandat, n’est pas un organisme à thème unique. Il ne représente ni victimes ni intérêts commerciaux, mais tient compte des renseignements donnés par diverses parties prenantes en ayant pour point de mire le bien du public. Le conseil d’administration, les membres du CCS et un large éventail de partenaires donnent légitimement au CCS le mandat de mener à bien ses travaux.

Collaborer avec le gouvernement en vue d’élaborer et d’appliquer les politiques gouvernementales fait partie intégrante du mandat du Conseil canadien de la sécurité. Organisme non gouvernemental, le CCS propose, appuie et sensibilise le public aux lois relatives à la sécurité, en mettant l’accent sur la compréhension et l’acceptation par le public de ces lois et règlements.

Le CCS entretient des relations avec des organismes gouvernementaux par courrier direct, en participant à des travaux de comités ou en élaborant projets et programmes. Le Conseil est parfois amené à donner son avis d’expert à des comités permanents chargés d’étudier des textes de loi et à témoigner à titre d’expert lors d’actions en justice ou d’enquêtes de coroner. Le CCS se sert des sources gouvernementales pour obtenir des statistiques lorsqu’elles existent. Même si certains organismes gouvernementaux sont membres du CCS, les activités de ce dernier ne sont pas financées par des subventions gouvernementales.