L'activité physique : clé d'une vie saine

Semaine nationale de la sécurité des aînés
du 6 au 12 novembre 2017

L'idée de réduire son stress et son niveau d'activité sont indissociables de la retraite lorsqu'on l'envisage, que le poste qu'on occupe ait été intéressant, motivant, morne ou abrutissant. Une vie de travail acharné et de persévérance est enfin récompensée, ce qui va vous permettre d'adopter un style de vie qui vous convient, soit la liberté de vous évader du quotidien, la liberté de vivre d'une manière qui vous inspire.

La Semaine nationale de la sécurité des aînés aura lieu cette année du 6 au 12 novembre et le Conseil canadien de la sécurité voudrait profiter de cette occasion pour rappeler aux personnes âgées qu'il est important de faire de l'activité physique. La retraite mène trop souvent à une sédentarisation favorisée par le fait qu'il n'est plus nécessaire de demeurer actif.

Les chiffres…

Selon Statistique Canada, seuls 13 p. 100 des hommes et 11 p. 100 des femmes entre 60 et 79 ans suivent les lignes directrices canadiennes en matière d'activité physique. Elles comprennent 150 minutes (2,5 heures) d’activité aérobique d’intensité modérée à élevée par semaine qui peuvent être effectuées en moins d'une demi-heure d'activité quotidienne!

Et même si les personnes âgées ne sont pas les seules à ne pas suivre ces lignes directrices, elles constituent sans nul doute un des groupes les plus à risque. Une activité physique pratiquée régulièrement confère de nombreux bienfaits pour la santé dont un renforcement des muscles et des os, une amélioration de l'équilibre et une diminution des douleurs et maux provoqués par les mouvements.

Les lignes directrices canadiennes en matière d'activité physique recommandent la marche rapide et le cyclisme comme exemples d'activité physique d'intensité modérée, mais cette catégorie peut aussi inclure :

  • la danse,
  • le sport,
  • la randonnée,
  • la natation, et
  • le jardinage.

Demeurer actif peut prendre de multiples formes et toute personne motivée ne devrait avoir aucun mal à trouver une activité qui lui plaît.

Se mettre en train

Le dicton selon lequel « on n'apprend pas à un vieux singe à faire la grimace » ne s'applique pas ici car même une personne du troisième âge qui a eu une vie relativement sédentaire jusqu'à présent pourra profiter d'une activité physique accrue. Il n'est jamais trop tard pour commencer. Et il ne faut pas non plus que cette  tâche soit titanesque :

  • Faites le tour du pâté de maisons plusieurs fois par semaine.
  • Adoptez au départ un rythme plus lent et agréable jusqu'à ce que vous vous sentiez à l'aise et augmentez-en ensuite l'intensité ou la durée.
  • Ne vous surmenez pas. L'exercice physique ne procure de bienfaits que si on arrive à le faire. Se forcer à être actif alors qu'on est blessé ne sert à rien.
  • Si vous vous trouvez dans l'incapacité de participer à certaines activités en raison de problèmes de santé, comme des problèmes articulaires ou d'arthrite, consultez un médecin qui pourra vous dire quels exercices conviennent à vos besoins spécifiques.
  • Si vous êtes confiné chez vous, vous pouvez toujours demeurer actif. Marchez sur place. Trouvez du matériel qui vous permettra de faire des exercices dans votre lit. Soulevez des poids légers afin de renforcer vos muscles et vos articulations du haut du corps.
  • Si vous ne pouvez pas respecter les 150 minutes établies par les lignes directrices canadiennes en matière d'activité physique au départ, ne vous en faites pas! Une faible dose d'exercice vaut mieux que rien du tout. Faites ce que vous pouvez et ce qui vous convient jusqu'à ce que vous puissiez suivre les lignes directrices régulièrement.

N'oubliez pas qu'en renforçant votre corps, vous pourrez éviter des problèmes de santé plus tard. Des articulations et des os solides permettent de réduire les risques de chutes et de fractures. Prenez les mesures nécessaires pour atténuer ces problèmes de santé avant qu'ils ne se concrétisent et vous verrez que votre qualité de vie sera bien meilleure.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :

Lewis Smith
Chef, programmes nationaux
(613) 739-1535, poste 228